Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
C
GP de l'Eifel
11 oct.
Course dans
22 jours
23 oct.
Prochain événement dans
33 jours
31 oct.
Prochain événement dans
41 jours
13 nov.
Prochain événement dans
54 jours
04 déc.
Prochain événement dans
75 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
83 jours

Vettel : Rejoindre Aston Martin n'est "pas une décision facile"

partages
commentaires
Vettel : Rejoindre Aston Martin n'est "pas une décision facile"
Par :

Dans le paddock du Mugello, Sebastian Vettel est revenu sur son choix de poursuivre sa carrière en Formule 1 en 2021 avec l'écurie Aston Martin.

Après des semaines de suspense, l'avenir de Sebastian Vettel en Formule 1 a enfin été annoncé avec la signature du pilote allemand chez Aston Martin pour 2021 et au-delà. Mis sur la touche par Ferrari à l'issue de la saison en cours, le quadruple Champion du monde semblait manquer d'options pour rester dans la discipline tout en ayant espoir de nourrir encore de belles ambitions. Dans un tel contexte, l'idée d'une retraite ou, a minima, d'une année sabbatique, semblait plausible. Il n'en sera rien, mais l'intéressé ne cache pas que cette possibilité a été sérieusement envisagée.

Lire aussi :

Au point d'être très proche de se produire ? "Proche... Je ne sais pas", hésite Vettel. "Mais peut-on mesurer ce qui nous en sépare ? Je veux dire par là que c'était proche dans le sens où j'ai énormément réfléchi avant de prendre une décision. Je dois d'abord penser à moi à cet égard. Qu'est-ce qui est le mieux pour moi ? Et j'ai décidé ce qui était le mieux selon moi. J'ai hâte de le démontrer."

Sans aucun doute, si l'on avait écrit ici il y a quelques mois encore que Vettel rejoindrait Aston Martin, il aurait fallu se pincer pour le croire. Cependant, cette année 2020 n'est comme aucune autre. Surtout, l'écurie de Silverstone ne cesse de progresser depuis que Lawrence Stroll en a pris les commandes. Il y a certes eu l'affaire de la "Mercedes rose", désormais classée, mais son futur pilote vedette a aussi une garantie : disposer d'une monoplace intéressante l'an prochain. Et, finalement, difficile de faire le même pari avec la SF1000 de Ferrari...

"Ce n'était pas une décision facile [de signer chez Aston Martin], car les dernières semaines et les derniers mois ont été assez intenses pour moi", explique Vettel. "C'est une situation différente et nouvelle pour moi et, comme au premier jour, j'ai senti que je voulais rester en Formule 1 s'il y avait quelque chose de vraiment attirant. Il est devenu de plus en plus évident que les performances de l'écurie cette année étaient encourageantes, et au-delà de ça, avec la réglementation future, il y a l'espoir d'un plateau plus équilibré."

"Je pense qu'il y aura beaucoup de premières pour l'équipe en se trouvant en position d'avoir autant d'argent que les autres et de montrer ce dont elle est capable. Je suis très enthousiaste et impatient de pouvoir faire ce que je peux pour apporter mon aide. Les choses se présentent au bon moment, et l'annonce n'a pas mis de temps à intervenir depuis que c'est bouclé. Checo [Pérez] a fait une annonce hier soir, et je crois que la seule bonne chose à faire était de répondre immédiatement."

Le Mugello, si rapide que Grosjean a peur pour les pneus Pirelli

Article précédent

Le Mugello, si rapide que Grosjean a peur pour les pneus Pirelli

Article suivant

Verstappen : "Ça ne peut pas être pire qu'à Monza !"

Verstappen : "Ça ne peut pas être pire qu'à Monza !"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel
Équipes Ferrari Races , Racing Point
Auteur Basile Davoine