Vettel relativise la domination de Ricciardo en 2014

À ce jour, Daniel Ricciardo reste le seul pilote à avoir battu Sebastian Vettel sur une saison de Formule 1 en étant son coéquipier.

Vettel relativise la domination de Ricciardo en 2014
Sebastian Vettel et Daniel Ricciardo dévoilent la Red Bull RB10
Daniel Ricciardo mène devant Sebastian Vettel
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing ; Sebastian Vettel, Red Bull Racing
Vainqueur: Daniel Ricciardo, Red Bull Racing heureux avec Sebastian Vettel, Red Bull Racing sur le podium
Sebastian Vettel, Red Bull Racing et Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing ; Sebastian Vettel, Red Bull Racing
Sebastian Vettel, Red Bull Racing RB10 devant Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB10
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing ; Sebastian Vettel, Red Bull Racing
Sebastian Vettel, Scuderia Ferrari

C'était en 2014, année où la nouvelle réglementation technique est entrée en vigueur avec les nouvelles unités de puissance V6 turbo hybrides. Renault avait alors particulièrement souffert, avec notamment de nombreux problèmes de fiabilité.

Quant au quadruple Champion du monde en titre, il avait peiné à s'habituer à cette monture très différente et avait vu son équipier moins expérimenté prendre le dessus. Ricciardo avait remporté les trois victoires de Red Bull cette année-là et conclu la saison au troisième rang mondial, Vettel se contentant du cinquième. L'Allemand estime toutefois que ce n'était pas forcément représentatif.

"Je pense que 2014 est derrière moi, et mon point de vue sur cette saison est différent de celui des gens et des souvenirs des gens", déclare-t-il. "Parce qu'en fin de compte, on prend toujours le résultat brut. C'est une approche simple, mais ce n'est pas toujours si simple."

"Pareil pour une journée d'essais : quand on voit quelqu'un est premier, il est premier pour de nombreuses raisons, pas forcément parce qu'il est le plus rapide."

Ricciardo comme coéquipier ?

Alors que l'avenir de Daniel Ricciardo a récemment été remis en cause par les deux potentielles victoires que lui a fait perdre plus ou moins directement son équipe et que celui de Kimi Räikkönen n'est pas assuré au sein de la Scuderia, il a été demandé à Sebastian Vettel s'il aimerait bien voir l'Australien redevenir son coéquipier.

"Quand j'ai couru avec lui en 2014, nous n'avons eu aucun problème, et je le connaissais avant ça", répond le pilote Ferrari. "Il ne me dérangerait pas, je l'aime bien."

"C'est un très bon pilote et il a fait une bonne saison en 2014. L'an dernier et cette année, c'est toujours un peu difficile à juger parce qu'on ne sait pas ce qui se passe en interne. Mais de ce que je sais, c'est quelqu'un de bien."

"Je le répète, ce n'est pas ma décision, ce n'est pas mon travail de faire signer des gens. Je n'en ai pas parlé à l'équipe et le sujet ne s'est pas présenté. Je pense que nous avons suffisamment à faire pour réduire l'écart, c'est la priorité."

Bonne entente avec Räikkönen

Comme il l'a déjà déclaré, Vettel ne serait pas mécontent de voir son actuel coéquipier Räikkönen conserver son baquet à Maranello.

"Ça ne me dérange certainement pas. Nous nous entendons vraiment bien, c'est très facile de travailler avec lui parce qu'il n'y a pas besoin de s'inquiéter de petites combines qui pourraient détourner notre attention du travail à faire", conclut l'Allemand.

partages
commentaires
Technique - La force de frappe aérodynamique de Mercedes

Article précédent

Technique - La force de frappe aérodynamique de Mercedes

Article suivant

EL1 - Adhérence cavalière et lecture difficile de la hiérarchie

EL1 - Adhérence cavalière et lecture difficile de la hiérarchie
Charger les commentaires