Formule 1
12 mars
-
15 mars
Événement terminé
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
19 Heures
:
19 Minutes
:
29 Secondes
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
84 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
105 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
119 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
133 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
161 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
168 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
182 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
189 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
225 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
238 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
252 jours

Vettel de retour chez Red Bull ? "Pas possible" selon Marko

partages
commentaires
Vettel de retour chez Red Bull ? "Pas possible" selon Marko
Par :
7 févr. 2020 à 09:45

Helmut Marko estime que Sebastian Vettel est venu tâter le terrain pour un éventuel retour chez Red Bull mais réaffirme qu'il n'y a pas de place pour le quadruple Champion du monde au sein de l'écurie autrichienne.

Alors que d’aucuns l’annonçaient très mouvementé, le marché des transferts de la Formule 1 en vue de 2021 a connu deux premiers éléments importants qui penchent plutôt vers la stabilité : les prolongations de contrat de Charles Leclerc chez Ferrari et de Max Verstappen chez Red Bull. Une information particulièrement importante du côté du Néerlandais qui semblait être un candidat crédible à un baquet au sein de la Scuderia mais surtout chez Mercedes. La marque à l’Étoile doit encore confirmer son engagement en discipline reine au-delà de la saison qui vient, même si rien ne semble pour le moment laisser penser que ça ne sera pas le cas, ce qui aura évidemment une importance considérable dans la suite que Lewis Hamilton pourrait donner à sa carrière.

Un départ du Britannique ne laisserait qu’une seule option réaliste, à savoir celle d’un passage du côté de Maranello. Ce qui scellerait définitivement l’avenir d’un Sebastian Vettel qui sort de deux saisons difficiles et qui a été battu par Leclerc l’an passé. L’Allemand est justement une autre pièce essentielle de l’éventuel jeu de chaises musicales puisque, qu’importe le futur de Hamilton, sa place n’est pas garantie, son contrat se terminant également en fin d’année.

Lire aussi :

Et même si des envies de retraite ont parfois pu lui être prêtées, rien n’indique que Vettel souhaitera raccrocher les gants et le casque. Sa présence, pourtant habituelle, à Kitzbühel dans le cadre de la manche autrichienne de Coupe du monde de ski alpin, alors même que les pilotes Red Bull et AlphaTauri étaient aussi de la partie, a suscité quelques frémissements. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que du côté du géant de la boisson énergisante, on ne rate pas une occasion de surfer sur la présence de son ancien protégé.

"Sebastian voulait certainement essayer de comprendre s’il pouvait y avoir une possibilité de revenir chez nous en 2021", a ainsi lancé Helmut Marko, conseiller Red Bull, à AutoBild. "Mais, en dehors du fait qu’aucun d’entre nous n’était présent à Kitzbühel pour prendre des décisions, ce n’est pas possible. En tant que quadruple Champion du monde, Sebastian a certaines exigences financières. Mais comme nous nous sommes engagés sur un contrat à long terme avec Max Verstappen, ce qui n’était pas donné, nous ne voulons pas nous permettre un deuxième poids lourd. Malheureusement, c’est comme ça. Seb devrait faire sans beaucoup d’argent. Mais on ne peut pas lui demander ça."

Puis, cherchant à trouver une alternative à l’Allemand, Marko d’ajouter : "Sebastian est un peu dans le piège des transferts. Ferrari s’est engagé avec Leclerc, nous l’avons également fait avec Max. Il doit être très performant cette saison, ce pour quoi je lui fais confiance s’il a une voiture qui correspond à son pilotage. S’il bat nettement Leclerc, Ferrari devra penser à lui. Et puis il serait également intéressant pour Mercedes. Son passeport allemand ne devrait pas être un problème."

Avec Maria Reyer 

Article suivant
Alonso : "Égoïste, c'est la dernière chose que je suis"

Article précédent

Alonso : "Égoïste, c'est la dernière chose que je suis"

Article suivant

Racing Point veut être "le meilleur des autres" en 2020

Racing Point veut être "le meilleur des autres" en 2020
Charger les commentaires