Vettel pourrait revenir à son ancien système de départ

Sebastian Vettel pourrait abandonner le système de départ qu'il utilise depuis le Grand Prix d'Espagne, alors qu'il a été vu effectuant des tests avec l'ancienne version en Malaisie.

Comme Motorsport.com l'avait révélé lors du Grand Prix d'Espagne, suite à un envol manqué en Russie, Sebastian Vettel avait opté pour un nouveau dispositif de palette d'embrayage permettant d'utiliser deux doigts. Ce système avait remplacé le précédent, fait d'une palette simple, que Kimi Räikkönen a toujours préféré conserver.

À l'époque de ce changement, Vettel avait expliqué avoir opté pour cette modification car elle lui procurait une meilleure sensibilité au moment de l'extinction des feux. "Au début de l'année, ça flageolait un peu, et ça semble être plus stable. Mais c'est aussi naturel qu'avec un peu d'entraînement, d'habitude, on devienne meilleur pour ce que l'on doit faire", déclarait l'Allemand. "Je suis content de jouer avec la disposition et le design pour essayer d'avoir plus de sensibilité et un meilleur contrôle de ce que je dois faire."

Le départ de Vettel en Espagne avait été très bon, mais les difficultés rencontrées à Singapour, déclenchant l'accrochage avec Max Verstappen, ont remis le sujet sur la table.

Une explication du départ manqué de Singapour viendrait du fait qu'il ait choisi de s'élancer en engageant le deuxième rapport pour limiter le patinage, tandis que Verstappen et Räikkönen ont utilisé le premier rapport, mais le design de la palette d'embrayage a également été questionné.

À Sepang, jeudi après-midi, Vettel a été vu dans le cockpit de sa Ferrari en train de travailler intensivement avec ses mécaniciens autour du volant. Portant un gant à la main gauche, il a été vu essayer le volant de Räikkönen avec la palette simple pour effectuer ce qui semblait être une procédure de départ. Il a également changé de gant plusieurs fois, peut-être pour évaluer différents textiles afin d'améliorer la sensibilité des doigts. 

Suite à ces tests de jeudi, Vettel a conservé la palette simple lors des deux séances d'essais libres, lors desquelles il aurait effectué plusieurs simulations de départ. Cela lui aura permis d'avoir une idée suffisamment claire pour décider de revenir à ce système ou de persévérer avec le dispositif utilisé depuis le Grand Prix d'Espagne.

La confirmation devrait tomber samedi, puisque la règle du Parc Fermé empêche toute modification des palettes du volant entre les qualifications et la course.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Malaisie
Circuit Sepang International Circuit
Pilotes Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités
Tags depart, embrayage, scuderia, volant