Dominé par Hamilton, Vettel a pourtant "pris des risques"

Le pilote Ferrari s'élancera depuis la première ligne dimanche à Suzuka, mais accuse un déficit de performance peu rassurant pour le moment par rapport au pilote Mercedes.

L'entrée en matière des Ferrari à Suzuka avait été prometteuse vendredi matin, mais le roulage limité lors des trois séances d'essais libres et l'évolution de la piste laissaient peu de lisibilité de la véritable hiérarchie. Les qualifications sont venues apporter la réponse tant attendue, auréolant Lewis Hamilton d'une 71e pole position – sa première à Suzuka – avec une facilité presque déconcertante. Sur un tour, la SF70H n'est donc pas au niveau de la W08 sur le grand huit japonais ce week-end.

Troisième de la séance qualificative, Sebastian Vettel s'élancera toutefois depuis la première ligne de la grille de départ, bénéficiant de la pénalité pour changement de boîte de vitesses infligée à Valtteri Bottas. Aux yeux de l'Allemand, qui a très vite compris que son rival pour le titre serait intouchable, c'est donc une mission accomplie ce samedi, en espérant mieux sur les longs relais pour la course.

Un objectif atteint avec un déficit chronométrique de près d'une demi-seconde sur Hamilton, mais pour lequel Vettel a fermement bataillé, quitte à frôler la correctionnelle dans son ultime tentative.

"Les qualifications ont été relativement bonnes ; je suis content", résume le quadruple Champion du monde à sa descente de voiture. "J'ai tout donné dans le dernier relais, j'ai pris des risques, je suis sorti large à la fin des esses, j’aurais aimé être un peu plus rapide. C'est exceptionnel avec les nouvelles voitures ici, j'adore ce circuit."

Après la mauvaise passe des Grands Prix de Singapour et de Malaisie, et un retard qui se chiffre désormais à 34 points sur Hamilton au championnat, Sebastian Vettel est dos au mur. Laisser le poleman l'emporter demain le placerait dans une situation un peu plus inconfortable encore en cette fin de saison et sa priorité sera donc de ne pas le laisser s'échapper à l'extinction des feux. 

"Je ne sais pas quel rythme ils [Mercedes] auront, ils ont un peu des hauts et des bas, la semaine dernière ils n'étaient pas très rapides, et pour cette course c'est un retour à la normale...", s'interroge Vettel. "Habituellement, nous sommes un peu plus forts en course par rapport aux qualifications, donc nous allons tout assembler et voir ce que nous pouvons faire au départ ainsi que pendant le Grand Prix."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Circuit Suzuka
Pilotes Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Réactions
Tags suzuka