Vettel : Le rythme de course de Mercedes et Red Bull est trompeur

partages
commentaires
Vettel : Le rythme de course de Mercedes et Red Bull est trompeur
Par : Fabien Gaillard
13 mars 2018 à 17:05

Alors que les essais hivernaux ont laissé penser à certains observateurs que les Mercedes et les Red Bull pouvaient avoir une légère avance sur les Ferrari, et notamment sur les longs relais, Sebastian Vettel a battu cela en brèche.

Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Arrêt au stand pour Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18, Lance Stroll, Williams FW41, Sebastian Vettel, Ferrari SF71H et Marcus Ericsson, Sauber C37
Sebastian Vettel, Ferrari, au stand
Panneau pour Sebastian Vettel, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, passe devant le muret des stands
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H

Rares sont les présentations officielles de course publiées par une équipe qui se veulent aussi tournées vers la concurrence. Les déclarations du quadruple Champion du monde allemand, présentées sur le site internet de la Scuderia sous forme de réponses à des questions en vue du Grand Prix d'Australie, sont pourtant de celles-ci.

Ainsi, quand la question "beaucoup de choses ont été dites et écrites concernant le rythme de nos concurrents en simulations de course, pouvez-vous exprimer votre point de vue de pilote ?" est posée, Vettel de répondre : "Nos concurrents – Mercedes et Red Bull  ont utilisé un type de pneus pour leurs simulations de course, ce qui est quelque chose que l'on ne peut pas faire lors d'un Grand Prix. Cela a un impact sur les stratégies et au final sur le résultat."

Effectivement, les simulations de course réalisées par les pilotes des écuries citées lors des deux dernières journées des tests hivernaux l'ont été uniquement en utilisant les gommes mediums alors que Ferrari les a débutées en supertendres avant de les finir en mediums ou, pour Kimi Räikkönen, d'effectuer une série de tours en hypertendres (qui ne seront par ailleurs pas utilisés en Catalogne pour le GP).

Si la règle oblige chaque pilote, quand les conditions sont sèches, à passer au moins deux types différents de pneus slicks, la philosophie des pneus Pirelli 2018 a été modifiée par rapport aux saisons précédentes, avec des fenêtres de fonctionnement qui se réduisent de façon croissante et progressive en allant du medium à l'hypertendre. Avec des températures malgré tout plus basses en deuxième semaine par rapport à ce qui sera attendu en moyenne cette saison et par rapport au Grand Prix d'Espagne à la mi-mai, Mercedes et Red Bull ont certainement fait le choix d'un travail de fond plus aisé avec les enveloppes mediums.

Quoi qu'il en soit, Ferrari veut montrer ne pas avoir été en reste lors de ces tests, Vettel rappelant que, si Mercedes a produit 1040 tours sur les huit journées, Maranello n'avait pas chômé non plus. "Nous aussi nous avons fait du bon travail en termes de kilométrage, en totalisant 4323 km de roulage. J'ai un record personnel de 188 tours en une journée, ce qui représente 875 km et un total de près de 3000 ! Nous n'avons connu aucun souci majeur avec la voiture, et je me suis amusé en la pilotant."

"Je pense que nous partons d'une bonne base avec notre SF71H. Désormais, il faut travailler sur le développement pour encore plus explorer et améliorer son potentiel. J'ai énormément confiance en notre équipe, je sais à quel point les gens de Maranello sont talentueux et impliqués."

Quand la question du cloquage des pneus et du problème qu'il pourrait représenter lui est posée, en référence notamment à des difficultés rencontrées par Mercedes, il répond : "Je pense qu'il est assez normal qu'après que les premiers jours de tests, toutes les équipes essaient de faire que le fournisseur de pneus aille dans une direction qui leur convient. Nous pensons que Pirelli a fait du bon travail avec leur sélection de gommes."

Prochain article Formule 1
Le pneu ultratendre plébiscité pour le GP d'Australie

Previous article

Le pneu ultratendre plébiscité pour le GP d'Australie

Next article

La FIA valide le concept de Renault... et met en garde

La FIA valide le concept de Renault... et met en garde
Charger les commentaires