Vettel s'impose au terme d'une course folle et égale Senna

Sebastian Vettel a remporté son deuxième succès de la saison, le 41e de sa carrière en F1, égalant ainsi le nombre de victoires d'Ayrton Senna.

L'Allemand n'a pas tremblé et est passé le premier sous le drapeau à damier, au terme d'une course à rebondissements qui aura tenu les passionnés en haleine de bout en bout!

C'est après avoir rendu un vibrant hommage à la mémoire de Jules Bianchi, en présence de la famille du regretté pilote français, que les vingt pilotes du plateau ont pris le départ du dixième Grand Prix de la saison. Si le soleil est alors présent, le ciel est couvert, voire menaçant.

Un départ inattendu

Le premier départ est annulé après que Felipe Massa n'a pas respecté son emplacement. Un second tour de formation est alors ordonné par la direction de course avant d'entamer une nouvelle procédure de départ, tandis que le Brésilien sera pénalisé de 5 secondes par la suite.

À l'extinction des feux, toutes les voitures sont munies de pneus tendres - exceptée la Lotus de Maldonado - et ce sont les Ferrari qui s'élancent le mieux. À la surprise générale, Sebastian Vettel prend la tête au premier virage tandis que son équipier Kimi Räikkönen s'empare de la deuxième place quelques mètres plus loin!

Les Mercedes sont à la peine : Nico Rosberg est troisième, Lewis Hamilton quatrième puis dixième quelques virages plus loin, après être passé par le bac à gravier afin d'éviter le contact avec son équipier!

Vettel domine, Hamilton remonte

Alors que les Ferrari, visiblement très à l'aise sur le tourniquet hongrois, prennent rapidement quelques secondes d'avance sur la Flèche d'Argent de Rosberg, Hamilton doit lui attendre le dixième tour pour prendre la neuvième position à Massa. Il passe ensuite Pérez avant que Ricciardo ne prenne l'avantage sur Bottas pour la quatrième place.

Les premiers arrêts aux stands se succèdent alors et profitent à Hamilton, qui ressort cinquième au nez et à la barbe de la Williams de Bottas. Derrière, Pérez et Maldonado se percutent à la sortie du premier virage et c'est la Force India qui en fait les frais, en partant en tête-à-queue.

À mi-course, Vettel a nettement pris l'ascendant sur Räikkönnen (8 secondes), tandis que Rosberg se voit rattrapé par Hamilton, qui a dépassé la Red Bull de Ricciardo. Le Britannique et les deux Ferrari sont alors munies des gommes les plus tendres, tandis que la Mercedes de Rosberg effectue son relais en mediums.

La voiture de sécurité rebat les cartes

À partir du 40e des 69 tours que compte le Grand Prix, Kimi Räikkönen se plaint d'une perte de puissance, qui serait causée par une défaillance du MGU-K.

Mais au 43e tour, le Grand Prix est relancé au moment où la Force India de Nico Hülkenberg est victime d'une casse de l'aileron avant en bout de ligne de droite. L'Allemand part tout droit dans le mur de pneus et la piste est jonchée de débris. La voiture de sécurité réelle succède à la virtuelle au bout de quelques minutes et le peloton est entièrement regroupé.

Une image rare se présente alors : afin de dégager les débris présents dans la ligne droite, la voiture de sécurité et les voitures passent par la voie des stands lors de chaque tour. Pendant ce temps, Force India change l'aileron avant de l'auto de Sergio Pérez par mesure de prévention.

Les pilotes sont très nombreux à être repassés par les stands pour changer de pneumatiques au moment où la voiture de sécurité virtuelle était de mise, et Daniel Ricciardo est le seul parmi les six premiers à être chaussé des gommes tendres.

Le restart condamne Hamilton puis Räikkönen

Lorsque la voiture de sécurité s'efface, Räikkönen est tout de suite passé par Rosberg, qui se met en chasse de Vettel pour la victoire. Derrière, Hamilton bloque ses roues avant au premier virage et heurte Ricciardo : l'aileron de la Mercedes est cassé et le Champion du Monde écope de surplus d'un drive through qui l'exclut provisoirement des points : c'est la catastrophe pour le leader du championnat!

Bottas est également victime d'une crevaison après un contact avec Verstappen, avant que Räikkönen ne finisse par abandonner au 57e tour.

Les pénalités s'additionnent : Verstappen et Maldonado écopent eux aussi de drive through après avoir dépassé la vitesse autorisée dans la voie des stands.

Le suspense reste entier devant où Vettel, Rosberg et Ricciardo (en pneus tendres) se tiennent dans un mouchoir de poche.

À son tour, Rosberg perd tout

Mais lorsque l'Australien tente de dépasser la Mercedes, les deux voitures se touchent. Rosberg est victime d'une crevaison et doit effectuer un tour complet avant de rentrer, tandis que Ricciardo doit changer son aileron avant.

Les championnats après Budapest

Alors qu'il pouvait être l'auteur d'une formidable opération au championnat, Rosberg perd l'entièreté de son avantage sur Hamilton, qui le repasse.

Sebastian Vettel s'impose finalement devant Daniil Kvyat - malgré une pénalité tardive - et Daniel Ricciardo. Le top 5, très étonnant, est complété par Max Verstappen (en dépit de sa pénalité lui aussi) et Fernando Alonso! Hamilton termine sixième et conserve finalement la tête du championnat, Rosberg finissant seulement huitième.

En français dans le texte, Vettel rend un dernier hommage à Jules Bianchi lors de son tour d'honneur : "Nous savons qu'un jour ou l'autre, tu aurais été dans cette équipe, Jules, cette victoire est pour toi."

 

Formule 1 - Grand Prix de Hongrie 2015
 PiloteEcurieTempsPts
01   S. Vettel   Ferrari 69 tours 25
02   D. Kvyat   Red Bull +15.7 18
03   D. Ricciardo   Red Bull +25.0 15
04   M. Verstappen   Toro Rosso +44.2 12
05   F. Alonso   McLaren +49.0 10
06   L. Hamilton   Mercedes +52.0 8
07   R. Grosjean   Lotus +58.5 6
08   N. Rosberg   Mercedes +58.8 4
09   J. Button   McLaren +67.0 2
10   M. Ericsson   Sauber +69.1 1
11   F. Nasr   Sauber +73.4  
12   F. Massa   Williams +74.2  
13   V. Bottas   Williams +80.2  
14   P. Maldonado   Lotus +85.1  
15   R. Merhi   Manor + 2 tours  
    W. Stevens   Manor Abandon  
    C. Sainz   Toro Rosso Abandon  
    K. Räikkönen   Ferrari Abandon  
    S. Pérez   Force India Abandon  
    N. Hülkenberg   Force India Abandon  

 

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Hongrie
Circuit Hungaroring
Pilotes Jenson Button , Kimi Räikkönen , Fernando Alonso , Lewis Hamilton , Felipe Massa , Nico Rosberg , Pastor Maldonado , Sebastian Vettel , Nico Hülkenberg , Sergio Pérez , Romain Grosjean , Daniel Ricciardo , Marcus Ericsson , Will Stevens , Roberto Merhi , Valtteri Bottas , Felipe Nasr , Carlos Sainz Jr. , Daniil Kvyat , Max Verstappen
Type d'article Résumé de course
Tags budapest, f1, ferrari, grand prix, hongrie, hungaroring, jules bianchi, résultats, résumé, sebastian vettel