Vettel ni "totalement satisfait", ni "favori" à Montréal

partages
commentaires
Vettel ni "totalement satisfait", ni "favori" à Montréal
Par :
8 juin 2018 à 20:34

La première journée d'essais libres laisse Ferrari et ses pilotes dans une certaine expectative sur le tracé de l'Île Notre-Dame.

Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H et Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H

Cinquième de la deuxième séance d'essais libres à sept dixièmes de la référence établie par Max Verstappen, Sebastian Vettel n'a pas caché à sa descente de voiture qu'il n'était "pas totalement satisfait" ce vendredi sur le Circuit Gilles Villeneuve. Le quadruple Champion du monde a décrit plusieurs difficultés, et surtout un gros travail de compréhension de la SF71H à mener pour franchir un pas nécessaire en termes de performance pour la suite du week-end.

"L'équilibre n'est pas encore au rendez-vous, nous avons du travail à faire", déplore l'Allemand, visiblement confus après les trois heures de roulage du jour. "Au final, je n'ai pas fait beaucoup de tours. Je pense que nous étions un peu en retard, donc c'est difficile d'avoir toutes les réponses."

"Je pense que c'était une séance un peu mitigée, probablement difficile à lire, mais nous avons désormais un peu de temps pour comprendre. Nous avons besoin d'un petit peu de temps pour tout rassembler, puis nous verrons où nous en sommes. Le circuit est plutôt glissant, donc ça a pris du temps pour trouver le rythme. Globalement, tout le monde a perdu du temps de piste avec le drapeau rouge."

Dès jeudi, Lewis Hamilton avait désigné Ferrari comme le favori du week-end, au prétexte de l'évolution moteur dont dispose la Scuderia alors que les Flèches d'Argent devront composer avec la même unité de puissance que depuis le début de saison. Une étiquette que rejette Vettel après ces essais libres.

"Aujourd'hui, je ne pense pas que nous soyons favoris", prévient-il. "Je crois que Kimi était satisfait sur un tour, alors peut-être qu'il fait partie des favoris ? Je ne le suis pas, mais nous verrons demain. Comme je l'ai dit, je ne suis pas encore satisfait de la voiture, et si tout est mis bout à bout, je pense que nous pouvons faire un bond en avant."

"Ce sera difficile de savoir où nous nous situons avant dimanche, donc il pourrait y avoir des surprises en termes de stratégie, mais pour le moment, nous essayons de faire notre travail et de nous préparer pour dimanche."

Un peu plus à l'aise ce vendredi, comme l'a décrit son voisin de garage, Kimi Räikkönen a tout de même éprouvé lui aussi des difficultés sur une piste particulière. Le Finlandais admet que tout ne fonctionne pas d'emblée pour Ferrari et qu'il a connu des entrées en matière plus aisées.

"Je ne dirais pas que c'est la plus satisfaisante des journées. Nous avons progressé, mais ce n'était pas facile. Il y a eu des jours beaucoup plus faciles, où tout fonctionnait parfaitement dès le début. Mais on ne s'attend pas à ça ici, ce circuit est assez compliqué, avec toutes les bosses et les vibreurs, et on peut facilement avoir du mal avec peu d'appui."

Article suivant
Pronostiquez le GP du Canada pour gagner un portrait signé d'Alain Prost !

Article précédent

Pronostiquez le GP du Canada pour gagner un portrait signé d'Alain Prost !

Article suivant

Dure journée pour les boîtes de vitesses chez Renault

Dure journée pour les boîtes de vitesses chez Renault
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir toute l'actu