Vettel et Stroll se rejettent la responsabilité de l'accrochage

partages
commentaires
Vettel et Stroll se rejettent la responsabilité de l'accrochage
Par : Basile Davoine
1 oct. 2017 à 09:22

Fait rarissime, les deux hommes se sont accrochés dans le tour d'honneur du Grand Prix de Malaisie, provoquant de sérieux dégâts sur la Ferrari du pilote allemand.

Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Lance Stroll, Williams FW40, en lutte avec Fernando Alonso, McLaren MCL32, Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Sebastian Vettel, Ferrari parle à Johnny Herbert, Sky TV lors de la parade des pilotes
Lance Stroll, Williams FW40
Lance Stroll, Williams
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H

Incroyable image que celle de la Ferrari de Sebastian Vettel immobilisée en milieu de piste, roue arrière gauche arrachée, dans le tour de décélération à Sepang. Au terme d'un week-end compliqué, durant lequel il a tout de même sauvé les meubles en remontant de la 20e à la quatrième place en course, le pilote Ferrari a connu une péripétie de plus.

Au cœur de la polémique, un accrochage tout aussi surprenant qu'inutile avec Lance Stroll, découlant visiblement d'une incompréhension, et pour lequel les deux hommes se rejettent la faute. Alors qu'il était à l'intérieur, le pilote Williams confie de pas comprendre pourquoi la Ferrari s'est soudainement rapprochée de lui. 

"C'était le tour d'honneur, je roulais très doucement, je rentrais au stand", raconte-t-il. "Je pense qu'il va falloir aller voir les commissaires. C'est un incident très étrange, ce n'était évidemment pas fait exprès."

"Je ne sais pas ce qu’il a fait, c’est comme s’il faisait encore la course, je ne comprends pas pourquoi il essaie de me doubler par l’extérieur comme ça."

Une version qui diffère dans la bouche de Sebastian Vettel, qui estime que le Canadien ne regardait tout simplement pas et a provoqué l'accrochage. 

"J'ai pris l'extérieur pour récupérer de la gomme, et Lance ne regardait pas, il a peut-être voulu faire pareil", explique le quadruple Champion du monde. "Il ne m'a pas vu, nous nous sommes touchés. Ce n'était pas du tout nécessaire. Ce n'est pas ma faute si quelqu'un décide de récupérer de la gomme et percute une autre voiture."

Tandis que Vettel est rentré au paddock en montant sur la Sauber de Pascal Wehrlein, la direction de course a ouvert une enquête sur cet accrochage et ses conséquences. Les commissaires ont rapidement rendu leur décision en décidant de ne pas aller plus loin et de ne sanctionner aucun pilote.

Prochain article Formule 1
Vandoorne brille et double Alonso au championnat

Previous article

Vandoorne brille et double Alonso au championnat

Next article

Hamilton : Mercedes "n'avait pas le rythme" à Sepang

Hamilton : Mercedes "n'avait pas le rythme" à Sepang

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Malaisie
Catégorie Course
Lieu Sepang International Circuit
Pilotes Sebastian Vettel Shop Now , Lance Stroll
Équipes Ferrari Shop Now , Williams
Auteur Basile Davoine
Type d'article Réactions