Vettel en tête du championnat, mais "il y avait mieux à faire"

partages
commentaires
Vettel en tête du championnat, mais "il y avait mieux à faire"
Par :
1 juil. 2018 à 16:00

Après un Grand Prix de France délicat, puis un début de week-end frustrant et ponctué d'une pénalité à l'issue des qualifications en Autriche, Sebastian Vettel quitte finalement le Red Bull Ring avec en poche une excellente opération.

Sur le podium : le vainqueur Max Verstappen, Red Bull Racing, le deuxième, Kimi Raikkonen, Ferrari, le troisième, Sebastian Vettel, Ferrari, Jonathan Wheatley, manager de Red Bull Racing
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari, en conférence de presse
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Le deuxième, Kimi Raikkonen, Ferrari, le troisième, Sebastian Vettel, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Le troisième, Sebastian Vettel, Ferrari dans le parc fermé

Parti sixième sur la grille de départ, Sebastian Vettel aurait-il misé sur la possibilité de reprendre dès ce dimanche les commandes du championnat ? Lui assure que oui, et le fiasco de Mercedes a permis ce renversement de situation. C'est ainsi avec une petite longueur d'avance sur Lewis Hamilton que l'Allemand se présentera à Silverstone dans une semaine. 

"Cela aurait été sympa de partir plus à l'avant", fait remarquer celui pour qui la troisième marche du podium vaut de l'or aujourd'hui. "J'ai essayé de récupérer des places au premier virage mais au final, je n'avais nulle part où aller, pareil au virage 3. J'ai donc dû me battre avec les Haas et les Renault en début de course. J'ai dû sauver les meubles. C'est une journée positive même si ça aurait pu être mieux, et une victoire méritée pour Max [Verstappen]." 

De l'or qui laisse toutefois quelques regrets à en croire le quadruple Champion du monde. "Je ne veux pas avoir l'air arrogant, mais on ne sait jamais comment la course va se passer", détaille-t-il au micro de Sky Sports. "Nous avions une très bonne voiture, un très bon rythme. Nous étions très loin après le premier tour, nous sommes bien remontés. Je suis content du podium, mais je pense qu'il y avait mieux à faire. Je suis mitigé."

"J'étais loin au premier tour, j'ai perdu du temps dans les stands. Mais ce n'est pas grave. Nous étions rapides, nous avons fait la différence avec les pneus. La stratégie a bien fonctionné. Max a gagné la course parce qu'il a été performant, il a bien géré les pneus et il n'a commis aucune erreur. Kimi [Räikkönen] a fait tout ce qu'il pouvait, il a fait un blocage de roue qui lui a coûté une place face à Daniel [Ricciardo]. C'était plus de 50 tours à faire avec les mêmes pneus. Cela aurait pu être mieux sans les trois places de pénalité, mais c'est comme ça."

On peut comprendre cette pointe de frustration du clan Ferrari à être passé tout près d'un coup encore plus grand, mais Max Verstappen a géré sa course en tête pour ne pas laisser de trop grands espoirs aux Rouges. La Scuderia peut tout de même grandement se féliciter de son bilan comptable, puisqu'elle reprend également la tête du championnat constructeurs grâce à la deuxième place de Kimi Räikkönen

"Le rythme était très bon mais il nous a manqué quelques tours", estime le Champion du monde 2007. "Nous avons peut-être un peu trop géré les pneus. C'est quand même un bon résultat pour l'équipe."

"Il y a toujours des choses à améliorer après coup. J'ai fait de mon mieux, mais ça n'a pas suffi. Je pense que nous avions de bons pneus et avons attaqué un peu trop tard, ne sachant pas comment les pneus allaient durer. Ils ne se sont pas dégradés autant que prévu. Avec quelques tours de plus, nous aurions pu tenter de dépasser, mais qui sait ce que serait le résultat final ?"

"J'ai pris un bon envol et il y avait une ouverture. Ils ont tenté de la fermer et j'ai dû lever le pied en espérant que tout se passe bien. Le premier virage s'est très bien passé, mais si je n'avais pas dû lever le pied, nous aurions pu prendre la tête."

Article suivant
Hamilton : "Nous aurions dû gagner"

Article précédent

Hamilton : "Nous aurions dû gagner"

Article suivant

Ricciardo : L'échappement "a tué ma course"

Ricciardo : L'échappement "a tué ma course"
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir toute l'actu