Vettel et Räikkönen s'en contentent...

Troisième sur la grille de départ du Grand Prix d'Australie, Sebastian Vettel a non seulement été battu par Lewis Hamilton, mais également par son coéquipier Kimi Räikkönen.

Ferrari accuse un peu le coup à l'issue de cette première séance de qualifications de l'année, puisque l'écart avec le poleman a des allures de gouffres, se chiffrant à six dixièmes. Néanmoins, et dans la lignée de l'année passée, la Scuderia va se raccrocher à son rythme de course pour espérer jouer la victoire dimanche.

Le quadruple Champion du monde allemand veut de son côté retenir les progrès effectués depuis le début du week-end, et la manière dont il a comblé l'écart qui le séparait invariablement de Räikkönen, y compris en Q1 et en Q2.

De quoi être satisfait ? "Je pense que nous pouvons l'être", répond Sebastian Vettel. "Hier, je n'étais pas content, je ne sentais pas la voiture. Cela s'est mieux passé en qualifications. Je me suis fait une frayeur au virage 13, j'ai essayé de freiner tard, un peu trop ! C'est dommage que l'écart avec Lewis soit si grand, j'imagine que son tour était très bon. Nous avons amélioré la voiture pour aujourd'hui, nous verrons comment ça se passera demain."

Si Ferrari veut croire en son rythme de course, c'est aussi en espérant que l'écart creusé par Lewis Hamilton en Q3 est en grande partie dû à l'utilisation du mode qualifs du moteur Mercedes.

"S'ils ont augmenté la puissance aujourd'hui, ils devront la baisser demain !" lance Vettel en guise de vœu pieu. "Nous avons vu que c'était très serré entre nous sur les longs relais. On ne sait jamais ce qui peut se passer en course. Je suis content pour l'équipe, c'est un bon résultat."

Deuxième des qualifications et amené à s'élancer depuis la première ligne dimanche, Kimi Räikkönen dresse un premier constat relativement similaire : "Ce n'est pas mal du tout, mais la différence de temps au tour reste très grande. Ce n'était pas une séance très simple, avec la météo ce matin. Nous devons nous contenter de là d'où nous partons, ce n'est pas trop mal, mais il reste énormément de travail à faire."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Sous-évènement Qualifications
Circuit Melbourne Grand Prix Circuit
Pilotes Kimi Räikkönen , Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Réactions
Tags melbourne, scuderia