La victoire de la course sprint comptera comme une pole position

Stefano Domenicali a éclairci le fait que, pour des raisons de statistiques, un succès lors de la nouvelle course du samedi sera comptabilisé comme une pole position, tandis que le décompte des victoires se fera uniquement sur la base du Grand Prix du dimanche.

La victoire de la course sprint comptera comme une pole position

Un nouveau format de week-end sera mis en place pour la première fois dans le cadre de trois Grands Prix de la saison 2021, avec l'ajout d'une course sprint de 100 km courue le samedi. L'ordre d'arrivée de cette épreuve déterminera la grille de départ de la course principale du dimanche, tandis que l'ordre de départ de la course sprint sera, lui, basé sur le résultat des traditionnelles qualifications, qui auront lieu le vendredi après-midi.

Lire aussi :

Dans ce nouveau contexte, une question purement factuelle s'est posée : qui sera officiellement considéré comme le poleman de ces week-ends ? L'auteur du tour le plus rapide des qualifications du vendredi (perpétuant ainsi une tradition remontant à 1950) ou le vainqueur de la course sprint du samedi ? La réponse, c'est Stefano Domenicali lui-même qui l'a donnée dans une interview accordée au magazine Auto Motor und Sport.

"C'est très simple", a expliqué le PDG de la F1. "Pour les statistiques, la pole position reviendra au pilote qui remportera la course programmée le samedi. Il n'y a qu'un seul vainqueur de course, et il s'agit du pilote qui remportera le Grand Prix le dimanche."

"Je souligne que, même à l'avenir, nous ne voulons pas utiliser ce format à tous les Grands Prix, mais qu'il s'agira simplement d'une sorte de Grand Chelem sur certaines manches du calendrier. Mais, d'abord, voyons si cela fonctionne. Si nous n'essayons pas, nous ne saurons jamais si c'est un avantage ou non. Combien de fois avons-nous changé le format des qualifications par le passé ? L'objectif a toujours été de faire mieux, et c'est ainsi que l'on en est arrivé au format en vigueur aujourd'hui."

Domenicali s'est par ailleurs montré optimiste au sujet du problème soulevé par les équipes, qui se plaignent de coûts supplémentaires engendrés par la course sprint. "Nous en discutons. La différence entre se qualifier en signant le meilleur temps et [le faire] avec la course sprint n'est pas si grande, la distance parcourue en termes de kilomètres par rapport au week-end traditionnel est plus ou moins la même. Si on demande une compensation pour tout ce que l'on veut essayer, on a peu de chances d'avancer. Je crois qu'il ne faut jamais perdre de vue la situation générale."

"Nous discutons actuellement de l'impact sur les coûts, mais pour être honnête, c'est surtout des grandes équipes que viennent les plaintes. J'espère que nous pourrons rapidement trouver une solution, car en ce qui concerne les autres aspects, tout est désormais défini."

partages
commentaires

Related video

La FIA et la F1 changent l'horaire des qualifs à Imola

Article précédent

La FIA et la F1 changent l'horaire des qualifs à Imola

Article suivant

Drive to Survive "prend des libertés" mais Brown soutient Netflix

Drive to Survive "prend des libertés" mais Brown soutient Netflix
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Roberto Chinchero