Villeneuve reste troublé par l'accident d'Alonso

L’ancien Champion du Monde Jacques Villeneuve s’est déclaré perplexe quant aux explications fournies sur les causes de l’accident de Fernando Alonso lors des tests de Barcelone dimanche dernier

L’ancien Champion du Monde Jacques Villeneuve s’est déclaré perplexe quant aux explications fournies sur les causes de l’accident de Fernando Alonso lors des tests de Barcelone dimanche dernier.

Alors que le pilote espagnol est sorti de l’hôpital après quatre jours passé en observation, et a fait l’impasse sur la dernière séance d’essais sur le circuit de Catalunya, Villeneuve maintient qu’il existe encore une certaine zone d’ombre sur l’accident en lui-même, décrit comme "normal" par McLaren Honda.

Alors que Ron Dennis a spécifié que Fernando Alonso était ressorti "complètement indemne" du crash, la présence de l’Espagnol à Melbourne dans deux semaines est encore sujette au doute.

"Bien sûr, vous pouvez perdre le contrôle de la voiture, pour des raisons techniques ou pour un manque de concentration", a expliqué Villeneuve. "Même à cause du vent : je sais ce que cela fait à l’Indy 500 lorsque vous vous prenez le vent à 360 km/h. Si vous êtes à la limite, vous pouvez faire des erreurs. Mais j’ai lu tellement de choses à propos de cet incident, dont le fait que la vitesse n’était pas élevée".

"Alors lorsque vous réfléchissez à ce qui est arrivé à un pilote comme Alonso, cela semble étrange", continue le Québécois. "Maintenant, je ne suis pas un docteur, je ne lui ai pas parlé mais, à ce que j’ai compris, l’impact n’était pas très violent. Peut-être que l’angle d’impact était mauvais, je ne sais pas, mais c’est une histoire qui me laisse un peu dubitatif. La chose qui me trouble le plus est tout le mystère qui a entouré cette histoire. McLaren nous a dit tellement de choses, je me demande où est la vérité".

Primordial de suivre l'avis des médecins

Parmi les théories avancées par certains, Alonso aurait pu être victime d’un malaise, ou même électrisé suite à un problème au niveau du système de récupération d’énergie. Des éventualités rapidement écartées par McLaren, qui a affirmé "catégoriquement" que ce n'était pas le cas.

Quoiqu’il en soit, Jacques Villeneuve conseille à Fernando Alonso de prendre en considération l’avis des médecins, surtout s’il a été touché à la tête lors de son accident.

"La tête n’est pas une jambe ou un bras", conclut le Canadien. "Je parie qu’il sera à Melbourne, car nous sommes des pilotes et nous voulons être dans la voiture. Mais en 1999, j’ai pris un sale coup à la tête à Spa et 20 minutes plus tard j’étais de retour dans la voiture. J’ai dû m’arrêter au bout d’un tour car je voyais des étoiles. Lorsque le cerveau est touché, un second impact peut être fatal. Fernando a le pilotage dans les veines et le courage d’un pilote, mais il doit écouter les médecins".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jacques Villeneuve , Fernando Alonso
Équipes McLaren
Type d'article Actualités