Volkswagen en F1 : les raisons d'y croire (enfin)
Prime
Formule 1 Analyse

Volkswagen en F1 : les raisons d'y croire (enfin)

Par :
Co-auteur:
Christian Nimmervoll

Pour la troisième fois en moins de dix ans, le groupe Volkswagen flirte sérieusement avec la Formule 1. Et cette fois-ci, les chances de voir le géant allemand concrétiser son projet paraissent plus élevées que jamais.

Au cours des cinq dernières années, le groupe Volkswagen a sérieusement envisagé une implication en F1 à deux reprises. Mais à chaque fois, il a reculé. Voici qu'aujourd'hui, les dirigeants allemands se penchent à nouveau sur la possibilité d'un engagement dans la catégorie reine. Et les chances de voir un projet aboutir sont cette fois plus élevées qu'auparavant.

Tempérons immédiatement ce qui doit l'être : le groupe VW est encore loin d'avoir pris une décision. Cependant, des propos tenus auprès de la BBC par le vice-président de la branche sportive de Porsche, Fritz Enzinger, ont déclenché un vent d'enthousiasme. Si ces propos ont eu un tel retentissement, c'est parce qu'Enzinger n'est pas n'importe qui. L'Autrichien de 64 ans a succédé à Wolfgang Dürheimer à la tête des opérations sportives de Volkswagen début 2018. Auparavant, il a travaillé pour BMW jusqu'en 2011 avec une implication dans le projet F1 de la marque. Puis il a été un acteur majeur des succès de Porsche en Endurance, avec notamment trois victoires successives aux 24 Heures du Mans.

partages
commentaires

Russell : La Williams ne s'est jamais aussi bien comportée

George Russell affirme que le feeling au volant de la Williams FW43B au Grand Prix d'Espagne a surpassé toutes les expériences vécues au sein de l'écurie britannique depuis ses débuts en Formule 1, en 2019.

Pirelli avance sur les pneus 18 pouces, nouveaux tests à Barcelone

Pirelli estime avoir finalisé à près de 90% la construction des futurs pneus 2022 et entame le travail d'évaluation des nouveaux composés.

Cristiano Ronaldo en visite à Maranello

La légende du football a rencontré Charles Leclerc et Carlos Sainz.

Wolff clarifie ses propos sur l'avenir d'Ocon

Toto Wolff se montre clair : l'avenir d'Esteban Ocon en Formule 1 passe d'abord par Alpine.

Monaco : Pourquoi Villeneuve a échoué là où son père a triomphé Prime

Monaco : Pourquoi Villeneuve a échoué là où son père a triomphé

Au volant de la meilleure monoplace du plateau, Jacques Villeneuve n'a pas marqué le moindre point au Grand Prix de Monaco en 1996 et en 1997, avec deux des pires courses de sa carrière. Son père Gilles s'était pourtant illustré en Principauté.

Alpine va adapter la direction assistée d'Alonso

Alpine et Fernando Alonso tentent de faciliter et accélérer l'adaptation du pilote espagnol à l'A521.

Vergne : "Vettel m'a ri au nez quand je suis parti en Formule E"

Jadis cibles de moqueries, les pilotes de Formule E font désormais des envieux, affirme Jean-Éric Vergne.

Vettel : "Il me manque un peu de rythme pour les points"

Sebastian Vettel est conscient que les points sont difficilement à la portée d'Aston Martin en ce moment, et que c'est particulièrement vrai pour lui.

Des complications dans l'arrivée des courses sprint en F1

Article précédent

Des complications dans l'arrivée des courses sprint en F1

Article suivant

La Formule 1 n'utilisera plus de bouteilles plastiques en 2021

La Formule 1 n'utilisera plus de bouteilles plastiques en 2021
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Basile Davoine