Webber : Alpine n'a financé que 20% de la carrière de Piastri

Mark Webber met les points sur les i face aux critiques adressées à Oscar Piastri par l'écurie Alpine.

Webber : Alpine n'a financé que 20% de la carrière de Piastri

Depuis qu'Oscar Piastri a refusé sa titularisation chez Alpine en 2023, ayant déjà signé un contrat en bonne et due forme avec McLaren, l'écurie dont il est le protégé depuis près de trois ans ne mâche pas ses mots, en particulier par la voix de son directeur Otmar Szafnauer.

"Je m'attendais à plus de loyauté de la part de Piastri. Il devrait avoir plus de loyauté envers l'équipe qui s'est occupée de lui, qui l'a mené vers le Championnat du monde et, surtout, qui, depuis un an, le met dans une Formule 1 pour le préparer, pour lui faire apprendre les circuits. J'attendais plus de loyauté de la part d'Oscar que ce dont il fait preuve. J'ai commencé en Formule 1 en 1989 et je n'ai jamais rien vu de tel", a déclaré Szafnauer début août, ajoutant quelques semaines plus tard : "J'aurais aimé qu'Oscar ait un peu plus d'intégrité. Il a signé quelque chose aussi, en novembre, et on a tout fait pour le préparer à la F1."

Alpine ne manque pas de souligner que sa contribution au financement des dernières saisons de Piastri en formules de promotion, sans oublier le programme de roulage de plusieurs milliers de kilomètres au volant de l'A521, n'est pas négligeable. Cependant, d'après Mark Webber, elle est largement exagérée.

"Les chiffres mentionnés sont complètement disproportionnés", a affirmé le manager d'Oscar Piastri sur Channel 4. "La trêve estivale a laissé les gens parler de millions, de millions et de millions. Ce n'est certainement pas le cas. En formules de promotion, Oscar a gagné des primes pour avoir remporté ces championnats, indépendamment de l'investissement d'Alpine [Piastri a été titré en Formule Renault Eurocup, en FIA F3 et en F2, ndlr]. Ainsi, 80% du budget pour sa carrière junior et l'académie a été fourni par des sponsors extérieurs et par la famille d'Oscar. Il est important de contextualiser la situation."

Webber en a profité pour confirmer la version des faits donnée par Piastri, accusé par Alpine de ne pas avoir tenu son écurie actuelle au courant de ses négociations avec McLaren : "Cela faisait un moment que quelque chose se préparait. Mais ils le savaient, c'est clair comme de l'eau de roche. Ils le savaient." Le pilote de réserve aura en tout cas joué un rôle important cette saison. "Il a travaillé dur pour cette équipe, il a fait de longues heures. Il a essayé de contribuer à Alpine autant que possible en matière de performance, il a fait tout son possible pour aider dans le simulateur", a conclu Webber.

Lire aussi :
partages
commentaires
Pourquoi Steiner ne ménage pas les pilotes Haas
Article précédent

Pourquoi Steiner ne ménage pas les pilotes Haas

Article suivant

Norris sur la déroute de Russie : "Si c'était ma seule chance ?"

Norris sur la déroute de Russie : "Si c'était ma seule chance ?"