Webber : Il faut laisser Hamilton et Verstappen se battre

Mark Webber, ancien pensionnaire de Red Bull, pense que la Formule 1 ne doit pas intervenir pour calmer le jeu entre Lewis Hamilton et Max Verstappen.

Webber : Il faut laisser Hamilton et Verstappen se battre

Après un Grand Prix de Grande-Bretagne riche en rebondissements sur et en dehors de la piste, la rivalité entre Max Verstappen et Lewis Hamilton est entrée dans une nouvelle dimension. La pénalité de 10 secondes du Britannique face à l'impact de 51 g du Néerlandais a été perçue comme une injustice par le clan Red Bull, qui a décidé de porter réclamation auprès de la FIA. De l'autre côté, Mercedes a fait part de sa colère face aux attaques "personnelles" de Christian Horner et Helmut Marko.

Lire aussi :

C'est une certitude, d'autres péripéties attendent Verstappen et Hamilton cette saison, et Mark Webber a appelé le championnat à entretenir cette rivalité plutôt que de tenter d'apaiser les deux parties. Le nonuple vainqueur de Grand Prix, qui a également été au cœur d'une forte rivalité face à Sebastian Vettel, espère que les bagarres roue contre roue deviendront plus intenses au fil de la saison.

"C'est génial, c'est exactement ce que nous voulons", a-t-il commenté. "Je pense que [le départ du GP de Grande-Bretagne] était l'un des meilleurs premiers tours de ces dernières années. Ça s'est enfin produit, il y avait déjà eu quelques frictions à Barcelone, Imola, Bahreïn. Nous savions tous que ça allait arriver et il faut que ça continue. Silverstone était extraordinaire, c'était l'un des meilleurs Grands Prix auxquels j'ai assisté depuis longtemps : 120'000 fans présents le jour de la course, les deux grands garçons sur la première ligne, un premier tour de dingue."

Au classement général, l'avance de Verstappen a été réduite à huit points. À moins que les deux pilotes abandonnent ou terminent hors du top 10, l'écart évoluera ce week-end, au Grand Prix de Hongrie. Mais selon Webber, le nom du vainqueur est impossible à prédire en raison de la supériorité de la Red Bull RB16B de Verstappen et de la supériorité de Hamilton sur le tracé hongrois.

"Lewis est un magicien à Budapest, il est absolument phénoménal sur ce circuit", a-t-il poursuivi. "Bien sûr, je pense que la Red Bull sera forte sur ce circuit, donc Max pourrait vivre le même week-end qu'au Red Bull Ring, en s'échappant depuis la pole, sans que Lewis ne puisse tenter quelque chose."

"Mais attendons de voir. Comme je l'ai dit, Hamilton a gagné beaucoup de courses au Hungaroring avec des machines inférieures. Hamilton aura besoin d'être à nouveau à son meilleur niveau. Verstappen, c'est un gladiateur. C'est exactement ce que nous attendons de lui. Ça va être un bon week-end. Désormais, chaque course est importante, et il y aura de la fibre de carbone qui volera dans les airs. Mais c'est pour cela que nous regardons ce sport. Deux des meilleurs pilotes du monde s'affrontent."

Hamilton a prouvé qu'il n'était pas "une poule mouillée"

Sans surprise, l'accident de Silverstone a suscité de vives réactions dans le monde la Formule 1. Certains se sont réjouis du spectacle, à l'instar de Mark Webber, d'autres ont cherché à donner raison à un pilote en particulier. Et parmi les défenseurs de la cause de Hamilton se trouve Christian Danner. Auteur de 36 départs en F1 entre 1985 et 1989, l'ancien pilote allemand a affirmé que la tentative de dépassement du Britannique était nécessaire car celle-ci était symbolique : elle a montré à Verstappen la nouvelle inflexibilité du pilote Mercedes.

"Lewis se devait de le faire", a déclaré Danner à Motorsport.com. "Il a dû céder à de nombreuses reprises lorsque Max était agressif. Je pense au Paul Ricard, à Portimão, à Imola. Il était donc temps de dire : 'Écoute, mon pote, je ne suis pas une poule mouillée.' C'est exactement ce qu'il a fait, et il a bien fait. Bien sûr, si Lewis n'essaie pas de s'engouffrer, il n'y a pas d'accident. Si Max ne lui ferme pas la porte, il n'y en a pas non plus. Je pense que les 10 secondes étaient une pénalité très diplomatique. Au final, [Hamilton] a bien fait."

On peut alors se demander si le geste de Hamilton a été suffisamment fort pour qu'il fasse réaliser à Verstappen que son approche en course devait changer. À cette question, Danner a répondu : "Max n'est pas stupide. C'est un pilote exceptionnellement bon. Et lorsque l'on est un pilote exceptionnellement bon, on doit savoir analyser les situations. Je pense qu'il ne l'admettra jamais mais, oui, ça lui a servi de leçon."

"À l'époque où j'étais en F1, c'était une façon assez courante de montrer aux autres qui avait les plus grosses couilles (sic) ! Max doit se rendre compte qu'il est dans une voiture plus rapide et qu'il peut battre Lewis. S'il continue à piloter comme ça, il va perdre le championnat. J'ai toujours préféré une approche pragmatique, comme avec Niki Lauda contre Alain Prost en 1984. Un demi-point [d'avance], c'est suffisant."

Avec Adam Cooper

partages
commentaires
Red Bull devrait tester le moteur accidenté de Verstappen lors des EL1

Article précédent

Red Bull devrait tester le moteur accidenté de Verstappen lors des EL1

Article suivant

Masi : "Pas de frustration" concernant les appels radio des équipes F1

Masi : "Pas de frustration" concernant les appels radio des équipes F1
Charger les commentaires