Webber ne demandera pas le statut de numéro 1

En tête du championnat du monde des pilotes avec son équipier relégué à 24 longueurs de lui, Mark Webber a tout pour être désormais la priorité de son équipe Red Bull Racing

En tête du championnat du monde des pilotes avec son équipier relégué à 24 longueurs de lui, Mark Webber a tout pour être désormais la priorité de son équipe Red Bull Racing.

Depuis la fin du Grand Prix d'Italie, nombreux sont les spécialistes qui pensent que l'Australien devrait être maintenant désigné comme le numéro 1 par son écurie. C'est aussi le point de vue de son manager Flavio Briatore.

Red Bull Racing, à l'image de McLaren Mercedes, a toujours mené une politique d'équité entre ses deux pilotes. Parfois au risque de perdre très gros, comme en Turquie. Mais plus le dénouement approche, plus la pression va être difficile à supporter tant qu'un choix ne sera pas fait.

Sebastian Vettel n'a lui pas abdiqué dans la course au titre, et son équipe ne semble pas disposée à trancher tout de suite en faveur de Mark Webber. Quoi qu'il arrive, ce dernier ne demandera pas le statut de leader, fidèle à son image exemplaire.

"L'aide de Vettel ? Cela dépend de l'équipe. Rassurez-vous, je n'ai rien demandé. C'est la même chose chez McLaren," a déclaré Mark Webber au journal espagnol Diario Sport.

Pourtant, Helmut Marko, consultant de Red Bull, avait laissé entendre que le choix d'un numéro 1 pourrait intervenir à l'issue de la manche italienne : "Nous nous réunirons et nous évaluerons nos chances au championnat après Monza."

Il semble que les 24 points séparant Mark Webber de Sebastian Vettel ne soient pas encore suffisants pour prendre une décision.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber , Flavio Briatore , Sebastian Vettel
Équipes Red Bull Racing , McLaren , Mercedes
Type d'article Actualités