Webber veut que l'utilisation du DRS soit limitée

Tandis que la saison touche à sa fin, il sera bientôt temps de dresser le bilan de l'une des nouveautés de l'année 2011, à savoir l'aileron arrière ajustable

Tandis que la saison touche à sa fin, il sera bientôt temps de dresser le bilan de l'une des nouveautés de l'année 2011, à savoir l'aileron arrière ajustable.

S'il a contribué à multiplier les dépassements sur certains tracés, le DRS a toutefois souvent été le sujet de débats. Notamment sur les zones où l'utiliser, à l'image du tunnel de Monaco.

Préoccupé par la mise en péril de la sécurité et les incidents survenus à cause de cet artifice au cours de l'année, Mark Webber a demandé à ce que le règlement soit adapté. En clair, le pilote Red Bull Racing souhaite que l'usage du DRS, totalement libre lors des essais libres et des qualifications, soit restreint à certaines zones sans danger uniquement.

"Bruno Senna a eu un accident à Suzuka, j'en ai eu un le vendredi en Hongrie, et l'un des accidents de mon équipier Sebastian Vettel en essais libres a été causé par cela aussi. Les pilotes sont presque unanimes et préféreraient que l'utilisation du DRS en dehors de la course soit limitée : Seulement dans la zone prévue, et peut-être dans quelques lignes droites principales, ainsi qu'une restriction sur l'endroit où on l'active pour être sûr de ne pas être trop proche de la sortie d'un virage," a expliqué Webber dans sa colonne pour la BBC.

Toujours selon Webber, certains pilotes ont "repoussé les limites" de l'aileron arrière ajustable, en l'activant dans des zones dangereuses.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber , Sebastian Vettel , Bruno Senna
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités