Wehrlein - Manor peut viser les points cette saison

À en juger par la vitesse de sa Manor-Mercedes en Chine, le jeune Allemand Pascal Wehrlein est convaincu qu’il lui est possible d'entrer dans des top 10 cette saison.

Wehrlein - Manor peut viser les points cette saison
La Manor Racing MRT05 de Pascal Wehrlein, Manor Racing est évacuée de la piste après son crash en qualifications
Pascal Wehrlein, Manor Racing MRT05
Pascal Wehrlein, Manor Racing MRT05 et Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso STR11 en lutte pour une position
Arrêt aux stands pour Pascal Wehrlein, Manor Racing MRT05
Esteban Gutierrez, Haas F1 Team VF-16 et Pascal Wehrlein, Manor Racing MRT05
Pascal Wehrlein, Manor Racing MRT05
Pascal Wehrlein, Manor Racing MRT05
Pascal Wehrlein, Manor Racing sur la grille

Le début de saison de Pascal Wehrlein en Australie ne fut pas une réussite, mais l’Allemand s’est illustré lors des qualifications du Grand Prix de Bahreïn, ratant la Q2 de très peu. Puis, il a roulé en milieu de peloton durant le Grand Prix de Chine après avoir pris la décision de ne pas s’arrêter lors de la première intervention de la voiture de sécurité

Même s’il a glissé en 18e position à Shanghai, Wehrlein croit que la Manor dispose d’une marge de progression et affirme que ses récentes performances démontrent son véritable potentiel.

On peut oublier Melbourne”, dit-il à Motorsport.com. “Notre performance lors des deux dernières courses ont été très similaires. Certaines pistes nous conviennent, et d’autres pas. Nous n’allions nulle part en Australie… Mais les deux dernières courses démontrent notre vrai potentiel."

“Marquer des points sera très difficile, mais c’est possible. Mon objectif est de marquer des points. Ce ne fut pas possible en Chine, car les 22 voitures ont terminé la course, ce qui n’arrive pas souvent”, déclare-t-il.

Un premier tour ‘amusant’

Prenant le départ de la course depuis le fond de la grille en Chine, Wehrlein disposait d’un siège privilégié pour assister au chaos du premier virage, qu’il a qualifié d’"amusant".

Après avoir pris la décision de ne pas s'arrêter lors de la première intervention de la voiture de sécurité, Wehrlein a gagné plusieurs places, mais le jeune pilote croit que cela n’a pas vraiment aidé sa cause.

Le départ et le premier tour furent amusants. Il y avait de l’action partout sur la piste, spécialement au premier virage. J’ai pris un bon départ et j’ai bien négocié le premier virage, car je me suis placé au bon endroit. Tout s’est bien déroulé.”

Il poursuit : “Je ne suis pas convaincu que la voiture de sécurité nous ait aidé, car nous sommes restés en piste. Par la suite, j’ai dû me battre contre des rivaux au volant de voitures chaussées de pneus neufs. Ce fut très difficile de résister. Ce fut une bonne course, et nous avons pu démontrer le vrai potentiel de la voiture. Il n’y a eu aucun abandon. Malgré cela, nous terminons devant [Felipe] Nasr, [Romain] Grosjean et [Jolyon] Palmer. Nous étions en lutte avec eux. Nous devons poursuivre le développement de la voiture.”

Dégradation des pneumatiques

Wehrlein croit que si l'écurie Manor désire compter des points, elle doit mieux maîtriser l’usure des pneus en course.

Tout le monde connaît des ennuis de dégradation des pneus. Mais pour nous, c’est excessif,” précise-t-il. “En Chine, nous avons effectué trois arrêts et aussi roulé sous la voiture de sécurité. Malgré cela, Marcus Ericsson termine loin devant moi, même s’il a adopté une stratégie différente.

“Je me suis battu contre lui en début de course. J’ai même roulé devant lui. Toutefois, il a effectué un arrêt de moins et il termine devant nous.”

partages
commentaires
Technique - Les premières évolutions de Haas F1

Article précédent

Technique - Les premières évolutions de Haas F1

Article suivant

Red Bull prouve que Ferrari aurait pu faire "une énorme erreur"

Red Bull prouve que Ferrari aurait pu faire "une énorme erreur"
Charger les commentaires