Whiting adore travailler avec Ecclestone

Charlie Whiting est en F1 depuis toujours, et a fait décoller son parcours personnel en devenant l’un des hommes de confiance de Bernie Ecclestone

Charlie Whiting est en F1 depuis toujours, et a fait décoller son parcours personnel en devenant l’un des hommes de confiance de Bernie Ecclestone. Après avoir rejoint l’équipe Brabham de ce dernier à la fin des années 1970, Whiting place à son palmarès les titres mondiaux 1981 et 1983 avec Nelson Piquet et devient ingénieur en chef.

La suite de son parcours le verra à la Fédération Internationale de l’Automobile, où son rôle de délégué technique/sécurité fait de lui un homme incontournable en F1, avant de monter en grade et de passer Directeur de Course pour la FIA.
Plus de 40 ans après avoir fait ses premiers coups avec Ecclestone, Whiting ne se lasse pas de travailler avec lui, comme il l’explique dans F1 Racing.

« Eh bien, parce qu’il est une telle source d’inspiration, en réalité! Travailler avec lui est un éveil, au bas mot. Il apporte de nouvelles choses en permanence et certaines choses dont on pense parfois qu’elles sont un peu folles mais qui au final se trouvent être dans le mille le plus souvent ».

Ecclestone a modifié le visage de la F1 de façon permanente. Dans le passé récent, le Grand Argentier de la F1 s’est activement attelé à l’extension du calendrier F1 en dehors de l’Europe, sur de nouveaux marchés prometteurs et justifiant l’appellation « Championnat du Monde ». Mais c’est également sur les détails presque insignifiants qu’Ecclestone a eu une vision dans le sport, comme le rappelle Whiting.

« Je pourrais sans doute penser à de nombreux exemples. Les camions de déchargement articulés… Qui aurait bien pu penser qu’on pourrait avoir besoin d’un gros camion ? A la fin des années 60 et au début des années 70, tout le monde avait de petites camionnettes, mais un jour Bernie a décidé qu’il voulait un articulé et tout le monde a dit : ‘Il est fou, pourquoi a-t-il besoin de ça ?’. Maintenant, ils en amènent une quarantaine ! Ce que Bernie faisait, les autres l’imitaient. Ce n’est pas un très bon exemple… Je n’arrive pas à me souvenir de meilleurs, mais il n’a pas souvent tort. Il a aussi un super sens de l’humour ».

« Je pense que si quiconque dit qu’il n’a jamais eu peur de Bernie à un moment de sa carrière, il ment. C’est un personnage assez intimidant. Je pense que la majorité des gens ressent ça ».

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nelson Piquet , Bernie Ecclestone
Type d'article Actualités