Whiting - "Si Kimi parle, c'est important, parce qu'il ne dit jamais rien!"

partages
Whiting -
Par : Benjamin Vinel
4 nov. 2015 à 15:31

Directeur de course du Championnat du Monde de Formule 1 depuis 1997, Charlie Whiting a dirigé des centaines de briefings de pilotes, étape obligatoire d'un weekend de Grand Prix.

Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso; Will Stevens, Manor F1 Team; Kimi Raikkonen, Ferrari; et Daniil Kvyat, Red Bull Racing alors que la grille écoute l'hymne national
Moment de respect en soutien à Jules Bianchi
Charlie Whiting, FIA
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso; Daniil Kvyat, Red Bull Racing; Will Stevens, Manor F1 Team; Fernando Alonso, McLaren; Kimi Raikkonen, Ferrari; Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1

Whiting estime toutefois que les briefings ont perdu de leur importance à notre époque, comme il l'a expliqué à GPUpdate.net. Cette réunion conserve toutefois un rôle important dans le déroulement du weekend, surtout si jamais le circuit est nouveau ou a été modifié.

"De nos jours, qu'il y ait besoin d'un briefing des pilotes est discutable," commente le Britannique. "J'envoie aux pilotes un document de trois ou quatre pages le jeudi, et j'en discute avec les team managers. Donc il n'y a vraiment pas besoin de briefer les pilotes. Nous avons tendance à le faire le vendredi pour permettre aux pilotes d'avoir de l'expérience du circuit, pour qu'ils fassent part d'éventuel commentaires."

 

 

"Mais typiquement, le briefing des pilotes est là pour discuter de tout problème qui se soit présenté lors de la course précédente, tout d'abord, puis pour discuter de tout ce dont ils veulent parler, à partir de ce qu'ils ont remarqué sur le circuit lors des deux premières séances. Après, ça, tout ce qui pourrait différer de l'année précédente dans les notes du briefing, les choses comme ça."

Des attitudes bien différentes

Depuis sa nomination au poste de directeur de course en 1997, Charlie Whiting a vu passer plus de 100 pilotes différents dans ses briefings, et a logiquement pu constater diverses attitudes. L'homme qui l'a le plus marqué est en tout cas un certain Finlandais...

"Il y a toujours un petit groupe qui dira quelque chose," ajoute Whiting. "Cela varie, bien sûr. Certains pilotes ne disent jamais rien. On sait que si Kimi [Räikkönen] dit quelque chose, c'est important, parce qu'il ne dit jamais rien."

"Mais si quelque chose lui tient vraiment à cœur, il dit quelque chose, donc il faut écouter ce qu'il dit, parce qu'il le pense vraiment. Certains pilotes parlent parce qu'ils ont le sentiment de devoir dire quelque chose. J'aime Kimi. C'est une vraie star," conclut l'ancien ingénieur Brabham.

Prochain article Formule 1
Susie Wolff met un terme à sa carrière sportive

Previous article

Susie Wolff met un terme à sa carrière sportive

Next article

14 novembre 2010 - Premier titre mondial pour Vettel

14 novembre 2010 - Premier titre mondial pour Vettel

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen Shop Now
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités