Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse

Williams a besoin de "plus de points" pour rester huitième

Le Grand Prix de Hongrie a propulsé Williams à la huitième place du championnat des constructeurs, mais l'écurie n'est pas sûre que ses dix points suffisent à s'y maintenir.

Nicholas Latifi, Williams FW43B

Steven Tee / Motorsport Images

L'écurie Williams était certainement une grande gagnante du chaotique Grand Prix de Hongrie, avant la trêve estivale : ses pilotes Nicholas Latifi et George Russell se sont classés septième et huitième, permettant à l'équipe de marquer dix points – plus que lors des 70 courses précédentes réunies.

Williams s'est ainsi hissé au huitième rang du championnat des constructeurs à la mi-saison, devançant nettement Alfa Romeo (trois points) et Haas, dont le compteur reste vierge. Cependant, Jost Capito se méfie de la menace que pourrait encore représenter la structure de Hinwil.

Lire aussi :

"Nous avons eu un résultat fantastique en Hongrie, avec dix points et le meilleur résultat de l'écurie depuis 2017", déclarait le PDG de Williams Racing avant l'exploit de George Russell à Spa-Francorchamps, une deuxième place en qualifications. "C'était vraiment fantastique, c'était un gros coup de fouet au niveau de la confiance et de l'état d'esprit pour toute l'équipe. Passer à la huitième place du championnat est absolument fantastique."

"Désormais, tout le monde est complètement vigilant et se bat pour que nous restions en huitième position. Je suis sûr qu'il nous faut plus de points pour ça, nous devons donc être vraiment concentrés et nous battre durement course après course."

Il va donc s'agir de capitaliser sur les courses inhabituelles, comme ce pourrait être le cas du Grand Prix de Belgique, puisque la pluie est annoncée. "Je pense que les huitième, neuvième et dixième équipes ne marqueraient pas de points lors d'une course standard, normale, sur le sec, sans incident, car nos voitures sont trop lentes", analyse Capito.

"Cela signifie que s'il y a des circonstances exceptionnelles et que quelque chose se produit, il faut être absolument irréprochable et avoir une stratégie fantastique, prendre de bonnes décisions, faire de très bons arrêts au stand. Tout le monde doit être parfait pour marquer les points quand ils sont disponibles, car nous ne pouvons pas nous battre pour les points lors d'une course normale."

Propos recueillis par Luke Smith

Be part of Motorsport community

Join the conversation
Article précédent Pourquoi la rénovation de Spa devrait améliorer la sécurité du Raidillon
Article suivant La Parabolica de Monza change de nom

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse