Williams commente le verdict de la cour d'appel

Williams a accueilli avec satisfaction le verdict rendu par la cour d'appel internationale de la FIA

Williams a accueilli avec satisfaction le verdict rendu par la cour d'appel internationale de la FIA. Rosberg et Nakajima n'ont pas été déclassés, ce qui permet à l'allemand de conserver le gain de sa quatrième place.

Muette depuis le début de cette histoire, l'équipe dirigée par Sir Frank Williams a expliqué qu'elle ne s'était pas prononcée par respect pour la procédure engagée par la FIA.

Etant donné que la réclamation n'a pas abouti, l'écurie britannique a publié un communiqué dans lequel elle clarifie certains points clés de ce dossier.

"1. L'article 6.5.5 du règlement technique de la FIA stipule que l'essence embarquée dans les voitures ne pourra pas être à une température inférieure de plus de 10°C à la température ambiante."

"2. Il n'existe aucune source spécifique pour la mesure de la température ambiante, puis il n'y a aucun capteur homologué et approuvé pour mesurer la température de l'essence, que ce soit celle embarquée dans les voitures ou celle contenue dans les machines de ravitaillement."

"3. Lors du Grand Prix du Brésil, Météo France, qui fournit les relevés officiels de température à la FIA et aux équipes de F1, a enregistré une température ambiante maximale de 33°C."

"4. Pendant le Grand Prix, les plus faibles températures enregistrées par Williams via les capteurs placés dans le réservoir d'essence et dans le système d'injection étaient respectivement de 31° et 35°C, et ce sur ses deux voitures."

"5. Par conséquent, comme l'ont découvert les commissaires, il n'y a eu aucune infraction au règlement."

"6. Tous les points précédents coïncident avec les clarifications et les opinions exprimées au sujet des températures d'essence lors des réunions des responsables d'équipe. Dans l'affaire qui est présentée à la cour d'appel internationale de la FIA, les avis résultant de ces réunions sont totalement favorables à Williams."

"L'écurie Williams est heureuse d'avoir pu présenter ces faits à la cour d'appel internationale et est ravie de voir que la décision des commissaires a été maintenue, confirmant que les deux voitures Williams étaient légales lors du Grand Prix du Brésil."

"Dans cette affaire, l'appel de la décision des commissaires a été jugée irrecevable car McLaren n'a pas réussi à documenter suffisamment la procédure de réclamation."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Frank Williams
Équipes McLaren , Williams
Type d'article Actualités