Williams a choisi un concept aéro qui va lui faire faire du "yo-yo"

Après avoir choisi une plateforme aérodynamique pointue pour sa monoplace 2021, Williams se prépare à une saison faite de hauts et de bas et à des difficultés dans des conditions venteuses.

Williams a choisi un concept aéro qui va lui faire faire du "yo-yo"

Williams estime avoir emprunté une voie particulière sur le plan aérodynamique avec la FW43B, qui pourrait payer si les conditions y sont propices et permettre à ses pilotes George Russell et Nicholas Latifi de se battre pour inscrire des points importants au championnat constructeurs. Évoquant ce choix technique, le Britannique estime que les espoirs de l'écurie de Grove seront mieux servis par la possibilité de faire quelques coups d'éclats que par le fait de disposer d'une plateforme offrant plus de constance.

"Nous avons opté pour une voie un peu différente pour obtenir plus d'appui, au prix d'une plus grande sensibilité. En fin de compte, nous avons reconnu que nous n'avions besoin que de quelques [bonnes courses], et que si nous étions constamment à un rythme fixe, comme nous l'étions probablement l'année dernière, nous ne marquerions pas de points."

"Il suffit d'être rapide sur deux courses, par exemple, et vous pouvez potentiellement terminer huitième ou neuvième au championnat constructeurs. Haas a marqué trois points l'année dernière et Alfa [Romeo] en a marqué huit. Nous voulons essayer d'être aussi rapides que possible lorsque les étoiles sont presque alignées."

Lire aussi :

Les essais de Bahreïn n'ont pas été très impressionnants pour Williams. Pour Russell, la FW43B est sensible au vent, et c'est bien ce qui a posé problème à Sakhir. "Nous savions avant cette saison et avons confirmé ces derniers jours que notre voiture était incroyablement sensible au vent et les conditions de ces trois derniers jours ont probablement fait ressortir le pire de la voiture, ce qui à certains égards est positif à analyser. Mais, également, je pense que vous nous verrez, notre performance, faire un peu le yo-yo cette saison. Et malheureusement assez souvent à la merci du vent."

En revanche, les conditions plus calmes ont permis d'entrevoir son potentiel. "Lorsque le vent est dans une direction favorable, la voiture est très rapide. Ces jours-ci ont fait ressortir le pire de la voiture, mais il y a eu des points positifs parce que lorsqu'il y avait des virages qui étaient normaux, notre voiture était en fait très compétitive. Je pense que lorsque nous irons sur un circuit où tout est un peu plus calme ou un peu plus fermé, c'est là que nous pourrons exceller. Je crois que, peut-être, Imola pourrait être un bon circuit pour nous."

Alors que le choix de ce concept aéro signifie qu'il y aura potentiellement beaucoup de variations dans la forme de Williams tout au long de 2021, Russell est convaincu que la tactique sera payante au terme de la campagne complète. "Cette sensibilité au vent, ce n'est pas la première fois qu'une équipe ou une voiture la connaît", a-t-il déclaré.

"Pour nous, c'est peut-être un peu plus extrême que les deux dernières saisons, mais nous pourrions également être réunis ici à la fin de la saison, et dire, vous savez, nous avons été très, très rapides lors de dix courses, très, très lents dans les 13 autres. Mais nous avons réussi à marquer des points dans ces courses qui ont bien fonctionné, et nous avons réussi à terminer en huitième position au championnat donc, c'était une excellente décision de suivre cette voie. Donc il y a du pour et du contre dans chaque philosophie. Le temps nous le dira."

partages
commentaires

Related video

Steiner "impressionné" par le sans-faute de Schumacher et Mazepin

Article précédent

Steiner "impressionné" par le sans-faute de Schumacher et Mazepin

Article suivant

Des discussions entre F1 et Amazon sur les droits TV et le streaming

Des discussions entre F1 et Amazon sur les droits TV et le streaming
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes George Russell
Équipes Williams Racing
Auteur Fabien Gaillard