Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
47 jours
09 mai
Prochain événement dans
64 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
96 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
103 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
120 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
138 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
152 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
180 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
187 jours
12 sept.
Course dans
194 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
208 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
211 jours
10 oct.
Course dans
221 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
236 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
243 jours

Williams veut conserver "l'esprit familial" de ses racines

Entrer dans une nouvelle ère tout en respectant l'héritage du passé : c'est le défi que relève Dorilton Capital, propriétaire de l'écurie Williams depuis l'été dernier.

Williams veut conserver "l'esprit familial" de ses racines

Ces derniers mois, les nouveaux actionnaires de Williams n'ont rien bouleversé à Grove, mais ils travaillent désormais sur les investissements, la restructuration et les décisions nécessaires pour que l'écurie puisse progresser dans la hiérarchie. On l'a vu récemment à travers le choix de pousser plus loin la collaboration technique avec Mercedes, qui fournira à partir de 2022 ses boîtes de vitesses à l'équipe, ce qu'avaient toujours refusé Frank et Claire Williams. C'est toute la difficulté des nouveaux dirigeants en place que de faire ce qu'ils estiment être le meilleur pour l'écurie tout en conservant l'esprit inculqué par la famille Williams.

"Nous avons mis en place un plan d'investissement axé sur les questions suivantes : 'Que devons-nous faire, que pouvons-nous faire et que devrions nous-faire pour que l'écurie gagne en performance ?'", explique à Motorsport.com Simon Roberts, directeur de l'équipe. "C'est axé à 100% sur le fait de gagner en performance. Cela inclut le fait de s'assurer que ce soit un excellent endroit où travailler. En tenant compte de cela, Dorilton et nous ne voulons pas modifier ce joli sentiment qui existe chez Williams, cet esprit familial et convivial."

"Nous investirons dans des infrastructures à l'usine. Ce sont des choses simples mais qui permettent aux gens de mieux travailler. Nous réglons beaucoup de choses, ça va littéralement des fuites dans le plafond à la maintenance de la soufflerie, que nous n'avons pas pu faire depuis un moment. Il y a maintenant un programme assez vaste en place, avec des gens qui reviennent à l'usine, et tout le monde travaille super dur."

Lire aussi :

Insistant sur la volonté de ne pas vivre une rupture complète avec le passé, Simon Roberts précise également que l'écurie espère recevoir la visite de Claire Williams sur certaines courses à l'avenir, afin d'incarner le lien entre passé et présent.

"Nous acceptons le fait que les choses avancent, mais il y aura toujours une place ici pour que Claire revienne nous voir", confirme Simon Roberts. "Et j'espère que lorsque nous serons de retour en Europe à un moment donné la saison prochaine, elle pourra le faire. Mais elle a traversé une période très difficile. C'est impressionnant qu'elle ait réussi à maintenir tout ça aussi longtemps, et à garder le moral comme elle l'a fait. Nous respectons vraiment tout ce qu'elle a fait."

"Nous sommes toujours Williams, et c'est vraiment important pour nous. Nous essayons d'être ouverts, d'être aussi diversifiés que possible, d'employer des gens avec des origines et des nationalités différentes, c'est vraiment important pour nous. Et lors des différents comités et réunions, nous faisons toujours référence à ce que ça signifie par rapport à Frank et Claire. Alors oui, ils sont toujours dans nos cœurs."

Propos recueillis par Alex Kalinauckas 

partages
commentaires
Travailler à distance sera "incroyablement difficile" pour les teams

Article précédent

Travailler à distance sera "incroyablement difficile" pour les teams

Article suivant

Ferrari : Les pneus 2021 seront un casse-tête pour les écuries de F1

Ferrari : Les pneus 2021 seront un casse-tête pour les écuries de F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Williams Racing
Auteur Basile Davoine