Williams croit dur comme fer en Massa

Il a bouclé le championnat 2014 avec 3 places et 52 points de moins au Championnat du Monde que son équipier Bottas (égalementvainqueur 13-6 en qualificationsavec un écart moyen de 0'4s)… Mais d'après son fidèle ami Rob Smedley, Felipe Massa a...

Il a bouclé le championnat 2014 avec 3 places et 52 points de moins au Championnat du Monde que son équipier Bottas (également

vainqueur 13-6 en qualifications

avec un écart moyen de 0'4s)… Mais d'après son fidèle ami Rob Smedley, Felipe Massa a réalisé une fin de campagne 2014 "impeccable".

Revitalisé par l'importance qui lui a été accordée chez Williams, Massa a retrouvé le moral en 2014 au sein d'une équipe vaillante, disposant d'un solide package développé tout au long de la saison. Sa seconde place du GP d'Abu Dhabi représente son meilleur résultat depuis le GP du Japon 2012, mais la victoire se refuse toujours au Brésilien depuis six saisons complètes. Smedley sait que son poulain, auteur de trois podiums cette année, fonctionne au moral. Il n'hésite ainsi pas à jeter des compliments en cascade.

"Quand je suis arrivé et que j'ai vu à quel point il était détendu dans cet environnement, j'ai su que nous pourrions commencer à obtenir les résultats qu'il devrait. Et je pense que ça a pris forme au fur et à mesure de l'année, et qu'il a de plus en plus apprécié l'environnement", estime ainsi le transfuge de chez Ferrari, venu en même temps que Massa.

Smedley est dithyrambique sur Massa et prompt à rappeler que le Brésilien est capable de faire le travail s'il se trouve impliqué comme il le devrait.

"Je pense qu'on a vu le meilleur de Felipe à Abu Dhabi. Il a été absolument impeccable; il n'a pas fait un pas de travers, et il y avait beaucoup de retour [d'informations]; il était impliqué dans la stratégie. J'ai dit à son ingénieur de l'impliquer dans le dernier choix de pneus [au moment de son passage final obligatoire en supertendres]. On lui a donné toutes les informations et il a dit "on y va". C'est ce que fait un top-pilote. Un pilote de premier plan s'implique et mène sur le front. Et même au-delà de ça, il a été absolument parfait : sur les tours d'entrée et de sortie, tout. C'est le meilleur de Felipe".

L'exercice 2014 a toutefois été constitué de hauts et de bas pour le Brésilien, mais Smedley est optimiste quant au fait que le temps d'adaptation à Williams est désormais digéré pour lui comme pour son pilote. 2015 doit être l'année de la capitalisation et de la régularité.

"Le Felipe que je connais peut piloter comme ça, et nous devons les mettre, lui et son équipier, à un niveau auquel ils peuvent faire ça chaque weekend. Si nous faisons cela et offrons la bonne voiture, il n'y a pas de limites".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Felipe Massa
Équipes Williams , Ferrari
Type d'article Actualités