Williams dénonce le surcoût des moteurs V6

On le sait, le passage du moteur V8 atmosphérique au bloc V6 turbo hybride a coûté cher. Non seulement aux motoristes, mais aussi et surtout pour les équipes clientes, dont les unités de puissance représentent désormais une bonne part du budget.

C'est ainsi que Williams révèle la différence de coût entre V8 d'hier et V6 d'aujourd'hui : une équipe  indépendante comme celle de Sir Frank dépense chaque année 28 millions d'euros supplémentaires depuis 2014, année de l'introduction de l'ère hybride dans la discipline.

La fourniture du moteur et de tous les systèmes annexes qui y sont liés ont ni plus ni moins fait doubler le coût de ce que l'on nomme désormais les unités de puissance.

"Les coûts liés aux unités de puissance ont fait grimper la facture à 28 millions d'euros," déclare le Directeur financier de l'écurie Williams, Alan Kinch. "Rien qu'avec le moteur, le prix a doublé pour nous entre V8 et V6."

"Mais cela ne nous fait pas changer d'optique : nous souhaitons évidemment demeurer un constructeur et tout produire sauf le moteur. Si la réglementation nous le permet, c'est ce que nous ferons," ajoute Kinch, faisant référence au projet des voitures clientes.

"À ce jour, nous possédons un contrat solide avec Mercedes et la facture est assez similaire d'une année à l'autre, mais il faudra voir ce qu'il se passera en 2017 avec l'introduction d'unités plus puissantes."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Williams
Type d'article Actualités
Tags coût, moteur, unité de puissance, v6, v8, williams