Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
40 jours

Les Williams se battent contre elles-mêmes à Spa

partages
commentaires
Les Williams se battent contre elles-mêmes à Spa
Par :
31 août 2019 à 09:48

Williams a aligné ses trois pilotes au cours des essais libres de vendredi, pour la rentrée des classes de Spa.

C'est tout d'abord le Canadien Nicholas Latifi qui a disposé de l'opportunité de rouler dans la FW42-01 de George Russell en EL1, avant de céder de nouveau son volant au Britannique pour les EL2. Robert Kubica a mené un programme de préparation classique pendant les deux séances, au volant de son châssis N°3.

"Nicholas a bien piloté en EL1 et a réalisé du travail de réglages utile, permettant à George d'hériter d'une voiture dont il était raisonnablement satisfait immédiatement", félicite Dave Robson, ingénieur de course senior. "Nous avons aussi complété du travail utile sur les deux séances et cherché des options de réglages adaptées à Spa ainsi que sur des éléments de développement pour l'année prochaine."

"Il s'agissait probablement des EL1 que j'attendais avec le plus d'impatience en raison de la nature du circuit", glissait Lafiti, tout sourire. "Il y a eu beaucoup de changements opérés sur la voiture depuis ma dernière séance au Castellet et il est difficile de comparer la FW42 sur des circuits différents. D'une manière générale, j'ai constaté de légers progrès sur l'auto en dépit de l'aileron arrière plus compact et suis satisfait de ma séance. Ce fut propre et j'ai été en mesure de rendre la voiture à George pour les EL2 ! Globalement, c'était super de piloter une F1 à Spa et je suis impatient de réaliser une autre sortie avec l'équipe."

Assez satisfait lui aussi de reprendre le volant, même si son chrono d'EL2 le laissait à 1'5 de la Haas de Magnussen, Russell sait que la nature très longue du circuit de Spa (7,004 km) ne favorise pas les comparaisons chronométrées mais cherche à se concentrer sur le positif. "Ce fut une longue pause estivale et j'étais donc heureux de remonter dans le baquet pour les EL2. Le feeling de l'auto était globalement bon et c'était appréciable sur un circuit comme celui-ci. Nous savions que ce serait difficile pour nous et que le rythme est bien loin : sur une moitié du tour, il nous en manque dans les lignes droites, et nous souffrons aussi dans les virages."

Lire aussi :

Comme souvent, Robert Kubica peine plus à dissimuler sa peine. "Je dirais que ça s'est passé comme prévu : piloter à Spa est toujours chouette comme c'est un super circuit", commence-t-il avec platitude. "Le ressenti de l'auto, malheureusement, n'est pas si génial pour le moment. Espérons que nous serons en mesure de résoudre des problèmes et la maniabilité de l'auto. Notre rythme, malheureusement, est ce qu'il est, et l'écart avec les voitures qui sont devant est assez important."

Un constat particulièrement vrai dans le cas du Polonais, qui a achevé les deux séances d'essais libres de vendredi en dernière position, tout d'abord à un peu moins de deux dixièmes de Lafiti, puis à 0''444 de Russell en EL2, alors que les deux jeunes hommes prenaient la piste pour la première fois du week-end – et de leur carrière – dans une F1 à Spa.

Lire aussi :

Article suivant
Photos techniques - Comment les F1 affrontent Spa-Francorchamps

Article précédent

Photos techniques - Comment les F1 affrontent Spa-Francorchamps

Article suivant

Gasly toujours en confiance : "Je me sais rapide"

Gasly toujours en confiance : "Je me sais rapide"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Belgique
Catégorie EL2
Pilotes Robert Kubica , George Russell , Nicholas Latifi
Équipes Williams Racing
Auteur Guillaume Navarro