Stroll impatient d'être en piste, Sirotkin s'affûte

En marge de la présentation de la FW41, les pilotes Williams ont fait part de leur enthousiasme et de leur impatience à entrer dans la danse : la fougue de la jeunesse, sans doute !

Stroll impatient d'être en piste, Sirotkin s'affûte

Dévoilée ce jeudi soir à Londres, la Williams FW41 sera l'arme confiée cette année au duo de pilotes le plus jeune de la grille 2018. Felipe Massa parti à la retraite, le line-up de l'écurie britannique prend un sacré coup de jeune avec le maintien de Lance Stroll, 19 ans, et l'arrivée à ses côtés de Sergey Sirotkin, 22 ans. 

Le Russe débutera en F1 tandis que le Canadien a désormais une saison dans les jambes, ce qui a valu à Williams de susciter quelques réserves quant à l'inexpérience de ses deux pilotes. Ceux-ci disposent néanmoins de la confiance absolue de Claire Williams. 

"Lance a livré certaines performances impressionnantes l'année dernière, lors de ce qui était une première saison remarquablement solide, battu de justesse au championnat par Felipe [Massa]", rappelle la directrice adjointe de l'équipe. "Son podium [à Bakou] était le seul d'une équipe ne figurant pas dans le top 3, et nous voulons nous appuyer là-dessus cette saison."

"C'est également un plaisir d'accueillir Sergey et Robert [Kubica] chez Williams, d'avoir deux pilotes exceptionnellement rapides et disposant de qualités qui, je le sais, renforceront l'équipe. Sergey a impressionné l'équipe technique et c'est génial pour nous de pouvoir lui donner l'opportunité d'avoir un baquet de titulaire. Robert travaillera aussi étroitement avec l'équipe, en utilisant son expérience pour aider à développer la voiture tout au long de la saison."

Sirotkin en opération séduction à Grove

Fort d'un podium décroché en Azerbaïdjan l'an passé, Lance Stroll a peu à peu fait taire les critiques qui entouraient son entrée précoce dans la catégorie reine. Convaincu de retenir les bonnes leçons après cette première campagne, il entend faire mieux pour son deuxième exercice. 

"Avant chaque nouvelle saison, il y a énormément d'attentes et de questions sans réponse, ce qui rend les choses encore plus excitantes", admet le Canadien. "Avec une saison dans l'équipe à mon actif, je suis impatient de reprendre la piste et de voir comment est la nouvelle voiture. Jusqu'à ce que nous soyons en piste, nous ne saurons pas ce que fait la concurrence, mais je suis très enthousiaste et optimiste quant à la voiture que l'équipe a conçue. L'année dernière il y avait beaucoup à apprendre pour moi, et je suis désormais impatient de voir ce que 2018 nous réserve."

Fraîchement arrivé dans l'équipe, Sergey Sirotkin souligne quant à lui le travail abattu ces dernières semaines du côté de Grove, au sein d'une structure qu'il avait déjà su séduire lors des essais Pirelli organisés à Abu Dhabi en novembre dernier. 

"J'ai passé beaucoup de temps à l'usine, je vis presque là-bas en ce moment, ce qui a été une grande motivation pour moi et pour tous les gens autour", explique l'ancien pensionnaire de Sauber et Renault. "C'était un grand plaisir de commencer à travailler avec tous les mécaniciens et les ingénieurs, et ça se passe bien. Je me suis entraîné dur et je suis allé régulièrement dans le simulateur, passant en revue différents réglages de la voiture, différents circuits. Il y a eu le moulage du baquet et beaucoup de réunions avec les ingénieurs, ainsi qu'un tour de l'usine pour rencontrer tout le monde. C'est une période chargée, mais j'en profite vraiment. Je me prépare du mieux possible pour la saison."

Kubica prêt à retrouver le paddock

Aux côtés de cette jeunesse pleine d'espoir et d'ambition, on retrouvera Robert Kubica dans un rôle de réserviste et de pilote de développement. Un temps considéré comme le favori pour décrocher le deuxième baquet, le miraculé Polonais a finalement été doublé par Sirotkin, mais il dispose d'une belle opportunité de continuer à travailler sur un retour, sept ans après son terrible accident de Rallye. 

"Je suis de retour en Formule 1 dans un rôle différent de lorsque je courais en 2011, mais je suis de retour de manière permanente dans le paddock, donc je suis impatient", confie le vainqueur du Grand Prix du Canada 2008. "Ce sera intéressant de revenir dans des endroits où je me suis rendu auparavant, certains d'entre eux me procurant des émotions différentes. Parfois, ça peut être assez difficile de regarder les autres rouler, mais j'ai un rôle différent cette année. C'est sûr, ce sera une saison difficile, avec beaucoup de courses et de choses à faire. Je dois être au top pour le travail que j'ai à faire pour l'équipe."

partages
commentaires
Williams présente la FW41 pour 2018

Article précédent

Williams présente la FW41 pour 2018

Article suivant

Lowe : des "progrès non négligeables" sur l'aéro de la FW41

Lowe : des "progrès non négligeables" sur l'aéro de la FW41
Charger les commentaires