Williams - La règle technique sur les éléments mobiles est très claire

Disqualifiées de la séance de qualifications du dernier Grand Prix de la saison, les deux Red Bull RB10 n'étaient pas en conformité avec le règlement technique de la FIA au niveau de la flexibilité de certains pans supérieurs d'aileron avant

Disqualifiées de la séance de qualifications du dernier Grand Prix de la saison, les deux Red Bull RB10 n'étaient pas en conformité avec le règlement technique de la FIA au niveau de la flexibilité de certains pans supérieurs d'aileron avant.

En dépit d'un départ de la pitlane, Daniel Ricciardo est toutefois parvenu à rallier l'arrivée en quatrième position après avoir mené une course agressive et rondement menée stratégiquement parlant.

Admettant que le team avait poussé son développement à la limite dans sa logique de compétitivité, Christian Horner, Directeur d'Equipe, avait fait savoir que l'équipe acceptait la sanction, tout en lançant que "plusieurs équipes" de la grille avaient également recours à des dispositifs exagérément flexibles.

En dépit de nombreux contrôles réalisés le weekend dernier, les commissaires n'ont cependant rien trouvé à redire à la concurrence. En tous les cas, chez Williams, on se veut prompt à assurer que les autos respectaient parfaitement le cadre établi, y compris à pleine charge d'appui aéro en ligne droite.

"Je pense que la FIA a testé un bon nombre de flaps d'ailerons avant; le nôtre la clairement été. Il est passé et a été jugé légal", rappelle Rob Smedley, Directeur de la Performance Williams. "Nous avons eu des conversations avec la FIA au cours du weekend et ils ont été satisfaits au final de ce que nous faisions, et du fait que nous ne contrevenions pas au règlement. Je ne peux pas vraiment commenter ce que font les autres équipes, mais nous avions assurément une voiture légale".

Toutes les équipes travaillent sur la rigidité de certaines pièces afin de permettre à celles-ci d'émettre moins de résistance à grande vitesse, et un delta minime de déformation demeure officieusement toléré. Mais il peut arriver que certains responsables aéro cherchent à flirter avec la limite.

"Je suis sûr que Horner a raison lorsqu'il dit que toutes les équipes poussent; ça dépend juste de jusqu'où vous poussez, n'est-ce pas? Il y a un lot de règles techniques, et un article (3.15) très clair disant que l'on ne peut avoir d'éléments aéro mobiles sur la voiture".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo
Équipes Williams
Type d'article Actualités