Formule 1
25 juil.
-
28 juil.
Événement terminé
01 août
-
04 août
Événement terminé
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Essais Libres 1 dans
4 jours
10 oct.
-
13 oct.
Essais Libres 1 dans
17 jours
24 oct.
-
27 oct.
Essais Libres 1 dans
32 jours
31 oct.
-
03 nov.
Essais Libres 1 dans
39 jours
14 nov.
-
17 nov.
Essais Libres 1 dans
53 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
Essais Libres 1 dans
67 jours

Williams affiche de lourdes pertes financières

partages
commentaires
Williams affiche de lourdes pertes financières
Par :
10 sept. 2019 à 08:47

Williams Grand Prix a publié des résultats financiers particulièrement mauvais pour le premier semestre de l'année 2019, conséquence directe de la délicate situation sportive dans laquelle se trouve l'écurie depuis un an et demi.

Payant logiquement le prix d'une saison 2018 extrêmement difficile sur le plan sportif, l'écurie Williams a présenté des résultats financiers marqués par des pertes importantes pour le premier semestre 2019. La place de lanterne rouge au championnat constructeurs l'an passé a fait chuter les revenus, s'ajoutant au départ de plusieurs pourvoyeurs de fonds importants : le sponsor-titre Martini, ainsi que les pilotes Lance Stroll et Sergey Sirotkin. Les arrivées conjointes de ROKiT et Orlen – soutien de Robert Kubica – ne permettent que d'en limiter l'ampleur. 

Lire aussi :

Sur la période allant de janvier à juin 2019, l'écurie Williams a généré 41,7 millions d'euros de revenus, contre 67,8 l'an passé sur cette même période. Alors qu'un profit de 0,22 M€ avait pu être enregistré au premier trimestre 2018, c'est cette fois un déficit de 18,77 M€ qui est affiché. L'entité Williams peut heureusement s'appuyer sur les revenus en hausse de sa branche Williams Advanced Engineering, passés de 24 M€ à 34,5 M€, mais cela ne suffit pas à éviter une perte globale qui est désormais de 21 M€ pour la société Williams Grand Prix Holdings, qui englobe toutes les activités, contre 3 M€ auparavant. 

Williams serre les dents jusqu'en 2021

Robert Kubica, Williams FW42

"Nos résultats financiers reflètent un semestre difficile pour nos opérations F1, tout en démontrant la croissance des affaires pour Williams Advanced Engineering", commente Mike O'Driscoll, PDG du groupe. "Les résultats financiers pour la F1 reflètent en premier lieu notre position finale au championnat constructeurs l'an dernier, avec en conséquence une réduction des primes. Il y a également eu une réduction globale des revenus de sponsoring par rapport à la première moitié de l'année 2018, même si nous avons assuré l'arrivée de nouveaux partenaires avec ROKiT et Orlen."

"Même si nous vivons à nouveau une saison difficile en piste, nous avons vu récemment des signes d'amélioration, et nous continuons à susciter l'intérêt de partenaires potentiels en demeurant l'une des plus anciennes écuries de Formule 1. Cela se démontre par la récente prolongation de contrat pour deux ans avec notre sponsor-titre ROKiT, qui restera avec nous jusqu'en 2023 au moins."

Avec seulement un point marqué cette saison et une monoplace aux performances très éloignées de la concurrence, Williams n'échappera probablement pas à la dixième place du championnat constructeurs cette année encore, ce qui aura une incidence sur ses finances pendant de nombreux mois à venir. Pour l'écurie, l'essentiel est de tenir cette situation et de l'améliorer jusqu'à l'arrivée de la réglementation 2021. 

"Les négociations avec la Formule 1 et Liberty Media concernant l'avenir de la discipline à partir de 2021 ont été productives, et nous pensons que, lorsque ce sera finalisé, cela représentera une opportunité dont nous avons grand besoin sur le plan économique, autant que sur le volet de la réglementation technique", précise Mike O'Driscoll. "Nous continuons à faire face à des défis dans un environnement très dynamique, mais nous pensons que l'incidence majeure du déficit pour l'ensemble de l'année a d'ores et déjà été absorbée dans ces résultats intermédiaires. Nous continuons de croire que nous sommes bien placés pour répondre aux défis qui nous attendent, avec des infrastructures de niveau international et une organisation talentueuse."

Article suivant
Stats - Avec le doublé, Leclerc égale Hamilton

Article précédent

Stats - Avec le doublé, Leclerc égale Hamilton

Article suivant

Pneus : choix semblables pour Ferrari et Mercedes à Singapour

Pneus : choix semblables pour Ferrari et Mercedes à Singapour
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Williams Racing
Auteur Basile Davoine