Williams ne voit pas le moteur Mercedes en difficulté à Mexico

Selon Dave Robson, directeur performance de Williams, la haute altitude du Grand Prix de Mexico ne devrait pas impacter la fiabilité des moteurs Mercedes.

Williams ne voit pas le moteur Mercedes en difficulté à Mexico

Au cours du week-end du Grand Prix des États-Unis, Mercedes a fait part de ses tracas face à un groupe propulseur miné par "des soucis de fiabilité qui ne cessent de revenir", si l'on se fie aux dires du directeur d'équipe, Toto Wolff. Et lors de ce même week-end, Valtteri Bottas a effectivement monté un nouveau moteur, son troisième en quatre évènements, tandis que les équipes clientes Williams et Aston Martin ont remplacé les unités de puissance de George Russell et Sebastian Vettel, respectivement.

Alors que la saison arrive à son terme, la Formule 1 doit encore se rendre sur l'Autodromo Hermanos Rodriguez de Mexico, un circuit situé à 2285 mètres au-dessus du niveau de la mer. Compte tenu de l'altitude record de la piste et du manque d'oxygène, le turbocompresseur et le MGU-H sont beaucoup plus sollicités qu'à l'accoutumée. Mais selon Dave Robson, directeur performance de Williams, les équipes au moteur allemand n'auront pas à se soucier du caractère atypique de Mexico.

"Pour le moment, cela ne nous préoccupe pas", a indiqué Robson. "Je ne pense pas que l'altitude soit un gros problème au niveau de la fiabilité. Ça va aller, à ce stade, je ne pense pas qu'il y ait une inquiétude. Nous aurions toujours eu à utiliser une quatrième unité de puissance pour George après ses difficultés en Autriche."

Williams occupe actuellement la huitième place du classement général avec 23 points, 20 d'entre eux ont été inscrits aux Grands Prix de Hongrie et de Belgique. La position de Williams semble assurée : d'une part, le neuvième, Alfa Romeo, accuse un retard de 16 points, et de l'autre, Robson estime que Williams a le potentiel pour se rapprocher davantage d'Alpine ou d'Aston Martin.

"On se bagarre un peu pour la huitième place avec Alfa [mais] nous pouvons nous rapprocher d'Alpine et d'Aston Martin, donc je pense que nous situons à la huitième ou la neuvième place [de la hiérarchie]", a-t-il ajouté. "Mais dans un bon jour, nous pouvons nous placer devant l'Alpine ou l'Aston Martin la plus lente. Nous avons également été en mesure de prendre le dessus sur Tsunoda mais il se débrouille très bien ces derniers temps, surtout lors des deux dernières qualifications, donc ça a été un peu plus difficile [de le devancer]. C'est donc ça, nous sommes la neuvième [meilleure équipe], parfois la huitième en étant proche de la septième."

Lire aussi :

partages
commentaires
Décès d'Antonia Terzi, l'ingénieure derrière le "nez de morse" Williams
Article précédent

Décès d'Antonia Terzi, l'ingénieure derrière le "nez de morse" Williams

Article suivant

Les secrets de la préparation pour un nouveau circuit F1

Les secrets de la préparation pour un nouveau circuit F1
Charger les commentaires