Des Williams en rouge : était-ce vraiment un sacrilège ?
Prime
Formule 1 Opinion

Des Williams en rouge : était-ce vraiment un sacrilège ?

Par :
, Featured writer

Les saisons 1998 et 1999 ont marqué une baisse de résultats très nette pour Williams, qui avait remporté les deux précédents championnats. Mais ce déclin sportif ne doit pas servir d'argument pour critiquer les livrées rouges peu traditionnelles arborées par l'écurie à cette époque.

Le bleu, le blanc et l'or du sponsor Rothmans sont devenus emblématiques en sports mécaniques dans les années 80 et 90, accompagnant les prototypes Porsche 956 en Endurance, les Subaru de Prodrive en WRC et les Honda en 500cc. Puis il y a eu les titres mondiaux décrochés successivement en Formule 1 avec Williams, grâce à ses pilotes Damon Hill et Jacques Villeneuve, en 1996 et 1997.

Au lendemain de ces succès, Rothmans International prit la décision de ne plus mettre en avant ses couleurs traditionnelles, dans l'optique de promouvoir sa filiale australienne, Winfield. Ainsi les monoplaces de Grove abandonnèrent le bleu utilisé par l'écurie depuis 1985 pour adopter une robe rouge, blanche et dorée à l'aube de la saison 1998. C'était un délicieux sacrilège que de voir Williams mettre son histoire de côté et se rapprocher des couleurs de Ferrari, écurie qui avait été son adversaire pour le titre en 1997.

partages
commentaires
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Todt : Le format actuel des Qualifs Sprint n'a "aucun sens"

Après une deuxième représentation moins réussie, les Qualifications Sprint ont été critiquées par plusieurs voix dans le paddock, dont celle de Jean Todt, président de la FIA.

Devenez modérateur sur les commentaires des articles Motorsport.com !

Du temps et de la passion ? Aidez-nous à maintenir l'espace de commentaires propre et plaisant pour tous !

F2002 - La Ferrari qui a écrasé la F1

De brillants résultats entachés par les scandales.

Figure de McLaren, Jonathan Neale va quitter Woking

Dirigeant historique de McLaren pendant vingt ans, Jonathan Neale va quitter l'entreprise avant la fin de l'année.

Aston Martin confirme Vettel et Stroll pour 2022

C'est désormais officiel, le duo de pilotes chez Aston Martin restera inchangé pour la saison 2022 de Formule 1.

La FIA étudie le comportement du harnais dans l'accident de Sainz

La FIA cherche à comprendre si des améliorations peuvent être apportées au niveau du harnais en F1, après l'accident de Carlos Sainz à Monza.

Ocon surpris et frustré par sa pénalité à Monza

À la suite d'un contact avec Sebastian Vettel au Grand Prix d'Italie, Esteban Ocon a été pénalisé par les commissaires. Le Français peine à accepter cette sanction et fait un parallèle avec un incident similaire resté impuni.

Rétro 1981 - La victoire de Prost donne une idée à Gordon Murray

Article précédent

Rétro 1981 - La victoire de Prost donne une idée à Gordon Murray

Article suivant

Batailler avec Verstappen a "revigoré" la passion de Hamilton

Batailler avec Verstappen a "revigoré" la passion de Hamilton
Charger les commentaires