Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
51 jours
09 mai
Prochain événement dans
69 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
100 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
107 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
125 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
142 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
156 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
184 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
191 jours
12 sept.
Course dans
198 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
212 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
216 jours
10 oct.
Course dans
226 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
240 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
247 jours

Sans sacrifier 2021, Williams veut basculer dès que possible sur 2022

Williams anticipe déjà fortement le travail qu'il faudra fournir sur la monoplace 2022, avec une programmation plus minutieuse de son planning de design. Toutefois, pas question de sacrifier la saison 2021.

partages
commentaires
Sans sacrifier 2021, Williams veut basculer dès que possible sur 2022

Après une saison 2019 proche du néant en termes de performances, simplement "sauvée" par un miraculeux point inscrit lors du mouvementé GP d'Allemagne, Williams a semblé redresser un peu la barre en 2020 avec une monoplace moins distancée par le reste du peloton même si elle n'a pas permis d'inscrire la moindre unité. Aussi, l'écurie historique a pour la troisième saison consécutive terminé à la dernière position du classement constructeurs.

L'exercice passé a surtout été marqué en coulisses par le départ de son fondateur Frank Williams et la fin des liens formels avec la famille Williams, au profit d'un rachat par le fonds d'investissement américain Dorilton Capital. Cette passation de pouvoir intervient dans le contexte de l'introduction, l'an prochain, d'une réglementation technique de rupture, basée notamment sur l'effet de sol, accompagnée de règles financières qui sont entrées en vigueur depuis le 1er janvier, tout cela devant en théorie redistribuer les cartes.

Lire aussi :

La campagne 2022, et son lot de nouveautés techniques, pourrait donc être celle du renouveau pour la marque britannique. Ses dirigeants savent en tout cas qu'il ne faudra pas se rater au moment de totalement basculer sur le projet de l'année prochaine. Simon Roberts, directeur de l'écurie, affirme que tout sera fait pour s'assurer que la F1 2022 sera au meilleur niveau possible mais que cela ne signifiait pas que 2021 serait sacrifié.

"[La réglementation 2022] est une belle opportunité pour toutes les équipes, mais c'est un gros risque également. Ce sur quoi nous nous concentrons, c'est qu'il ne sera pas possible de conserver des choses entre 2021 et 2022. Il ne faut donc prendre aucun retard. La pièce la plus simple, qui peut vous empêcher de rouler, va être une embûche. Donc nous sommes plus vigilants que d'habitude avec notre programme."

"Nous travaillons à l'envers par rapport à la première course de 2022, en examinant ce que nous devrons [alors] mettre en place, ce dont nous aurons besoin pour les essais hivernaux, puis en remontant jusqu'au programme de développement pour déterminer l'espace et les moyens dont nous disposons dans l'ensemble de l'organisation."

Ce n'est qu'au terme de ce processus d'évaluation que Williams saura jusqu'à quand il sera possible de s'occuper de la monoplace 2021. "Nous disposerons clairement du temps, des gens, de la soufflerie et de la CFD [mécanique des fluides numérique, ndlr] pour développer la voiture 2021 en début d'année, et c'est ce que nous allons faire."

"Il y aura un point de bascule. Si vous demandez 'quand aura lieu cette bascule ?', je ne sais pas. Mais ça ne sera pas en août, nous serons à 100% sur [le développement de la voiture] 2022 d'ici août. Mais ce ne sera pas non plus fin janvier. À un moment dans cette fenêtre, nous ferons la bascule."

Related video

Une F1 Copersucar d'Emerson Fittipaldi est en vente

Article précédent

Une F1 Copersucar d'Emerson Fittipaldi est en vente

Article suivant

Bottas : Les "commentateurs de canapé" me motivent

Bottas : Les "commentateurs de canapé" me motivent
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Williams Racing
Auteur Fabien Gaillard