Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse

Williams ne sacrifiera pas l'avenir pour gagner "un millième" en 2023

Le directeur de l'écurie Williams en F1, James Vowles, va donner la priorité à l'avenir de sa structure même si cela veut dire qu'il laissera du temps sur la table avec la monoplace 2023

Logan Sargeant, Williams FW45

Photo de: Zak Mauger / Motorsport Images

Après avoir notamment fait les beaux jours de Mercedes en tant que stratège, James Vowles a été recruté par Williams en début d'année pour prendre en main la destinée de l'écurie qui est depuis 2020 la propriété du fonds d'investissement américain Dorilton Capital.

Parmi les missions du Britannique, le remaniement de la structure pour qu'elle redevienne compétitive. Son analyse a rapidement mis en avant de nombreux domaines dans lesquels l'écurie de Grove était en retard, convaincant alors ses dirigeants qu'il faudrait plusieurs années pour espérer se remettre dans le droit chemin.

En 2023, sans que Vowles n'ait d'influence majeure sur la monoplace, Williams a signé quelques performances intéressantes avec notamment Alexander Albon, la FW45 se montrant parfois redoutable, dans le milieu de peloton, sur les circuits à faible appui. Si le nouveau directeur a salué ces résultats, il ne voit clairement pas les accomplissements de la saison saison en cours comme un marchepied vers l'avenir.

Dans un entretien exclusif pour Motorsport.com, il a ainsi affirmé qu'il ne ferait rien qui sacrifierait les progrès de Williams à long terme même si cela débouchait sur une amélioration de la F1 2023 : "Mon intérêt ne porte pas sur cette année. Je ne m'intéresse même pas à l'année prochaine. Ce qui m'intéresse, c'est de mettre en place des structures et des systèmes pour les années 2025, 2026 et au-delà."

"La raison pour laquelle j'explique ça à l'ensemble de l'organisation et que je le dis à tout le monde publiquement, c'est la suivante : il est très facile, car c'est la nature de la Formule 1, d'être pris dans la culture de l'instant et de faire tout ce que l'on peut pour améliorer la situation actuelle. Mais si vous sacrifiez ne serait-ce qu'une petite parcelle d'avenir, vous faites erreur."

Une position qui est en opposition totale avec la politique des dernières années menée par la famille Williams à la tête de l'écurie, à l'époque où la survie au jour le jour en tant qu'indépendant était presque le mot d'ordre, ce qui a contribué à un certain nombre de retards en raison d'un manque d'investissements.

"Ce que cette équipe sait faire depuis de nombreuses années, c'est se concentrer sur le moment présent. Et le moment présent ne vous rend bon que pour un très court laps de temps, puis vous retombez", a averti Vowles. "Même les autres équipes que nous avons mentionnées font du très bon travail à moyen terme, mais en faisant du très, très bon travail à long terme, vous faites un bond en avant. Ce bond s'établit sur une plus longue période."

"Envisagez cela comme un entraînement d'endurance pour de la course à pied. Cet entraînement vous sera bénéfique. Même si vous arrêtez de courir pendant deux semaines, vous serez toujours là. Si vous faites des sprints, vous serez absolument époustouflant pendant un certain temps. Mais si vous arrêtez, les résultats disparaîtront tout aussi rapidement. Nous nous efforçons d'établir un rythme sur le long terme."

Pour autant, pas question d'abandonner totalement 2023, et notamment dans la perspective du GP d'Italie où la Williams est attendue à son meilleur. Le GP de Las Vegas pourrait également être intéressant. "Avec la voiture que nous avons, je ferai toujours tout mon possible, comme l'équipe, pour marquer le plus de points possible lors des week-ends de course. L'un n'empêche pas l'autre."

"En revanche, si vous me donnez le choix entre améliorer la voiture de cette année, ne serait-ce que d'un millième de seconde, ou investir dans l'avenir, ma décision sera très claire", a-t-il conclu.

Lire aussi :

Propos recueillis par Matt Kew

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Hülkenberg : Le record de GP sans podium "parle pour moi, en fait"
Article suivant Verstappen doute : le style de vie F1 "en vaut-il encore la peine ?"

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse