Williams sauvé par la réduction des coûts

Frank Williams a reconnu que la réduction des coûts instaurée par la FIA a permis à son équipe de poursuivre son aventure en Formule 1, sans quoi l'avenir de la firme britannique se serait grandement assombri

Frank Williams a reconnu que la réduction des coûts instaurée par la FIA a permis à son équipe de poursuivre son aventure en Formule 1, sans quoi l'avenir de la firme britannique se serait grandement assombri.

De surcroît, plusieurs sponsors de l'écurie de Grove ont rencontré des problèmes à cause de la crise économique, ce qui a poussé certaines marques à mettre un terme à leur partenariat avec Williams.

Baugur a été touché de plein fouet par la crise et a dû se retirer. RBS, le sponsor principal de l'équipe, a également été confronté à d'importantes pertes financières. Enfin, Petrobras et Lenovo se sont à leur tour désengagés de la F1.

"Etant donné la pression financière qui pèse sur nous, les changements conséquents de règlementation visant à réduire les coûts représentent un bénéfice considérable," explique Sir Frank Williams dans les colonnes du Financial Times.

"Nous devons faire des bénéfices. Pour réussir et être certains de rester dans le business, nous devons également réussir financièrement. Par conséquent, nous devons faire des bénéfices chaque année. Nous avons perdu de l'argent lors des deux ou trois dernières saisons, mais nous avons les réserves et les ressources pour gérer ça."

Selon un autre rapport publié par le Financial Times, le détenteur des droits commerciaux de la Formule 1, Bernie Ecclestone, aurait avancé la bagatelle de 15,4 millions d'euros à Williams afin de maintenir l'écurie à flot. Cette somme est en fait une avance à ce que touchera éventuellement l'équipe si elle signe les nouveaux Accords Concorde.

De son côté, Adam Parr, le président directeur général de Williams, a confirmé les propos de son patron en indiquant que l'équipe n'aurait pas été en mesure d'emprunter plus d'argent si la réduction des coûts n'avait pas été mise en place.

"Je pense qu'il serait juste de dire que nous avons atteint un niveau où emprunter davantage n'est pas acceptable pour le conseil d'administration de cette société," conclut Parr.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Frank Williams , Bernie Ecclestone , Adam Parr
Équipes Williams
Type d'article Actualités