Derrière Sauber à l'arrivée, Williams est loin du compte

partages
commentaires
Derrière Sauber à l'arrivée, Williams est loin du compte
Par : Basile Davoine
25 mars 2018 à 14:40

En difficulté depuis les essais hivernaux à Barcelone, Williams n'a pas fait de miracle à Melbourne ce dimanche.

Lance Stroll, Williams FW41 Mercedes au stand
Marcus Ericsson, Sauber C37, Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR13, Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR13, Sergey Sirotkin, Williams FW41 et Charles Leclerc, Sauber C37
Lance Stroll, Williams FW41 Mercedes, au stand
Lance Stroll, Williams FW41
Lance Stroll, Williams FW41 Mercedes, avec son ingénieur
Lance Stroll, Williams FW41 Mercedes, devant Esteban Ocon, Force India VJM11 Mercedes, et Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09
Lance Stroll, Williams FW41 Mercedes, sur la grille
Lance Stroll, Williams FW41
Lance Stroll, Williams FW41
Sergey Sirotkin, Williams FW41
Lance Stroll, Williams FW41 Mercedes, se prépare à sortir du garage

Le premier objectif de l'écurie, qui était d'accumuler kilométrage et expérience, n'a pas pu être atteint à cause de l'abandon prématuré de Sergey Sirotkin, dès le quatrième tour. Les freins de la FW41 du Russe ont lâché pour une raison qui doit encore être totalement être analysée, mais qui semble déjà avoir été en partie identifiée.

"Très tôt dans la course, Sergey a rencontré une défaillance des freins arrière", explique Paddy Lowe, directeur technique de Williams. "Notre analyse provisoire dit que c'est un sac plastique attrapé sur la piste qui a complètement obstrué le refroidissement des freins, entraînant un incendie qui a affecté le circuit hydraulique. Sa pédale de frein est allée au fond et il a dû prendre l'échappatoire. Il a dû abandonner, et c'est très malheureux car c'était son premier Grand Prix et il avait vraiment besoin d'accumuler de la distance de manière à se présenter avec davantage d'expérience pour la deuxième course de la saison." 

N'hésitant pas à qualifier ce dimanche de "journée à oublier", Paddy Lowe mesure depuis quelque temps déjà l'ampleur de la tâche qu'il y a accomplir pour ramener Williams vers le top 10. La course de Lance Stroll l'a démontré, car si le Canadien a pu rallier l'arrivée, c'est en 14e position et avec près d'un tour de retard sur le vainqueur, en dépit de l'intervention de la voiture de sécurité. Une neutralisation qui lui a d'ailleurs coûté une position, récupérée par Charles Leclerc au restart.

"Nous étions dans le mauvais mode lors du premier tour, et c'est pour ça qu'Ocon m'a dépassé", explique Lance Stroll. "Nous n'avions pas non plus la puissance supplémentaire qu'il nous fallait lors du restart après l'intervention de la voiture de sécurité, c'est là que j'ai perdu ma place face à Leclerc. Nous avons simplement essayé de ramener la voiture à la fin de la course, au lieu de courir. Il s'est passé beaucoup de choses aujourd'hui, avec de gros problèmes qui nous ont coûté énormément de temps. J'espère que nous allons pouvoir trouver une solution avant Bahreïn."

La gestion des températures et du refroidissement a visiblement été l'un de ces problèmes, à en croire Paddy Lowe. "Il [Stroll] a eu un certain nombre de tentatives pour reprendre sa position [face à Leclerc], mais avec la gestion des températures, nous avons dû ralentir à deux ou trois reprises et nous n'avons jamais pu recoller."

Prochain article Formule 1
Pourquoi Verstappen n'a pas été pénalisé pour avoir doublé sous VSC

Previous article

Pourquoi Verstappen n'a pas été pénalisé pour avoir doublé sous VSC

Next article

Hamilton avait des "outils" pour ne pas être dépassé par Vettel

Hamilton avait des "outils" pour ne pas être dépassé par Vettel

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Catégorie Course
Lieu Melbourne Grand Prix Circuit
Pilotes Sergey Sirotkin , Lance Stroll
Équipes Williams
Auteur Basile Davoine
Type d'article Réactions