Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
45 jours
09 mai
Prochain événement dans
63 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
94 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
101 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
119 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
136 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
150 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
178 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
185 jours
12 sept.
Course dans
192 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
206 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
210 jours
10 oct.
Course dans
220 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
234 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
241 jours

Williams va devoir "sortir le carnet de chèques" selon Brown

Pour Zak Brown, le PDG de McLaren, les nouveaux propriétaires de Williams vont devoir dépenser beaucoup d'argent pour replacer Williams dans la hiérarchie.

Williams va devoir "sortir le carnet de chèques" selon Brown

Plus de 40 ans après sa création, l'écurie Williams a finalement été vendue l'an passé par la famille qui lui donnait son nom. La structure basée à Grove avait longtemps résisté et tenté de maintenir son statut de véritable indépendante, mais les difficultés rencontrées à la fois sur les plans sportif et économique, avec l'impact de la pandémie de COVID-19, ont fini par convaincre Frank et Claire Williams de céder l'entreprise à un fonds d'investissement américain, Dorilton Capital, fin août 2020.

Pour l'équipe, il s'agit évidemment d'une bouffée d'oxygène avec la fin de l'incertitude côté finances. Toutefois, le plus dur reste à faire puisque la situation sportive reste très mauvaise, Williams ayant terminé à la dernière place du classement constructeurs pour la troisième campagne consécutive, n'inscrivant l'an passé aucun point en 17 Grands Prix disputés.

Lire aussi :

Même si les difficultés récentes de McLaren n'ont jamais semblé aussi profondes que celles de Williams, d'aucuns ont eu la tentation de dresser une sorte de parallèle entre les destins de deux des écuries majeures des années 1980-1990 de la discipline reine, jouant et remportant victoires et titres avant de perdre progressivement leur statut face à la résurgence des grands constructeurs ou des grandes marques. McLaren a même chuté au neuvième rang, handicapé par sa collaboration désastreuse avec Honda, en 2015 et 2017.

Depuis, cependant, l'écurie de Woking a redressé la barre et s'est offert en 2020 la troisième position du championnat constructeurs, sa meilleure performance depuis 2012, dans le cadre d'une progression constante depuis 2018 accompagnée de changements en interne. Une série d'investissements a également été annoncée ces derniers mois en vue de ramener McLaren sur le devant de la scène en tentant de profiter de la révolution réglementaire prévue en 2022.

Quand il lui a été demandé s'il pensait que Williams était capable de connaître le même destin que McLaren, Zak Brown jugeait cela possible mais pas sans d'importantes dépenses de la part de ses nouveaux propriétaires. "C'est une grande équipe. Les nouveaux investisseurs vont devoir investir beaucoup d'argent. Ils sont derrière au niveau des revenus avec leur dixième place au championnat, et ne semblent pas avoir beaucoup de sponsors."

"Ils ont les gens, le savoir-faire, les compétences. Ils ont juste besoin des ressources qui leur manquent. Donc ça va prendre du temps, mais je crois qu'ils ont fait un grand pas en avant [en 2020]. Même s'ils n'ont pas inscrit de points, ils ont assurément été en position de le faire quelques fois."

"Il n'y a aucune raison pour laquelle il ne pourraient pas le faire, mais ils doivent continuer d'investir dans l'équipe, car il me semble qu'ils n'ont pas le même niveau de revenus que nous avions. Comme nous le savons en Formule 1, il faut de l'argent pour aller vite, il doivent donc continuer à sortir leur carnet de chèques."

Depuis la fin de la saison dernière, Williams a annoncé la nomination de Jost Capito au poste de PDG de sa branche Racing, de Jenson Button comme conseiller et la fourniture, à partir de 2022, de ses boîtes de vitesses (et systèmes hydrauliques) par Mercedes. Comme en 2020, Williams fera rouler Nicholas Latifi et George Russell lors de la saison à venir, le premier permettant à l'écurie d'assurer une grande partie de son sponsoring.

partages
commentaires

Related video

Gasly fait don de son casque d'Imola à la Fondation Senna

Article précédent

Gasly fait don de son casque d'Imola à la Fondation Senna

Article suivant

Haas pourrait appeler Grosjean ou Magnussen en cas de besoin

Haas pourrait appeler Grosjean ou Magnussen en cas de besoin
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Williams Racing
Auteur Fabien Gaillard