Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
25 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
73 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
86 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
109 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
129 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
144 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
157 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
185 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
192 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
206 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
213 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
242 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
249 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
263 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
276 jours

Williams félicite Force India et surveille McLaren de près

partages
commentaires
Williams félicite Force India et surveille McLaren de près
Par :
13 janv. 2018 à 12:04

Le directeur technique de l'équipe Williams observe ses concurrents avec humilité.

Paddy Lowe, directeur technique de Williams
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32 avec des capteurs aérodynamiques
Felipe Massa, Williams FW40
Stoffel Vandoorne, McLaren, rentre au stand
Paddy Lowe, directeur technique Williams, Lance Stroll, Williams et son père Lawrence Stroll
Felipe Massa, Williams FW40
Paddy Lowe, directeur technique de Williams et Robert Fearnley, Team Principal adjoint Sahara Force India F1 Team
Esteban Ocon, Sahara Force India VJM10
Paddy Lowe, directeur technique de Williams
Felipe Massa, Williams FW40
Lance Stroll, Williams

Nombreux sont les observateurs et éminents membres d’équipes, qui, sachant McLaren motorisé par Renault pour la saison 2018, voient en la structure anglaise un concurrent à sérieusement prendre en compte dans la donne de la nouvelle saison.

Paddy Lowe, ex-grande figure de Mercedes et désormais directeur technique de l’équipe Williams, fait partie de ceux-ci et annonce que son équipe est clairement attentive à la menace représentée par le team de Woking.

Williams a bouclé la saison 2017 au cinquième rang du championnat pour la seconde année consécutive, 26 points devant Renault, avec un total de 83 unités. Un classement général qui cache cependant le fait que la moisson s’est amenuisée de 55 points par rapport à 2016, qui marquait déjà une importante baisse de forme par rapport à la saison précédente.

McLaren a connu une saison difficile, grandement compromise par les troubles relatifs à la fiabilité et au développement de l’unité de puissance Honda, et n’a achevé sa saison qu'avec les 30 points de la neuvième place. Toutefois, McLaren estime disposer du meilleur châssis de la grille et ses ambitions sont de lutter avec Red Bull, aussi client Renault en 2018 ; autrement dit, de jouer victoires et podiums avec régularité.

"Ce sera intéressant", juge Paddy Lowe, au sujet du potentiel de McLaren. "Honda avait l’air raisonnablement fort vers la fin de la saison et il sera intéressant de voir quel genre d’étape a été franchie par McLaren pendant l’hiver. Ce sont des concurrents à respecter et nous gardons clairement un œil sur eux."

Des performances saines chez Williams

Lowe se dit heureux, pour sa première saison passée avec Williams, des observations faites concernant le programme de développement mis en place à Grove au fil de la saison 2017. Les ressources allouées n’ont rien à voir avec ce qu’il a connu chez Mercedes, et même si le team n’a pas été en mesure de représenter une menace pour Force India dans la lutte pour la quatrième place du championnat, le Britannique se dit enthousiasmé.

"Certains de nos résultats ont été ressentis comme étant aussi bons qu’une victoire en course, comme une performance ce jour-là ; particulièrement la septième place de Felipe [Massa] au Brésil", se convainc-il. "C’était formidable, particulièrement compte tenu du fait qu’il avait une voiture qui n’était pas assez rapide pour ce résultat. C’est là que vous voyez du grand travail d’équipe."

"Obtenir le meilleur de l’auto dont vous disposez requiert un travail d’équipe incroyable, qu’il s’agisse d’une auto gagnante ou de milieu de plateau. Nous avons eu des déconvenues, des erreurs, mais globalement l’équipe a fait un superbe travail pour tout mettre en place. Nous aurions aimé être quatrièmes", admet-il cependant.

Lowe sait à quel point la performance de Force India, qui a montré une régularité à toute épreuve en 2017, est belle. Le team alignait le même moteur Mercedes client que Williams, et disposait aussi d’un pilote réalisant sa première saison complète en Formule 1, même si Esteban Ocon disposait d’un peu plus d’expérience en Grand Prix que Lance Stroll.

"Tout le crédit revient à Force India ; ils ont fait un travail fantastique et méritent leur position. Mais depuis la cinquième place, quand on regarde les concurrents, il ne faut rien tenir pour acquis."

Article suivant
Honda F1 connaît les mêmes difficultés que Jaguar, selon McLaren

Article précédent

Honda F1 connaît les mêmes difficultés que Jaguar, selon McLaren

Article suivant

Kubica en discussion avec Williams pour un rôle de soutien

Kubica en discussion avec Williams pour un rôle de soutien
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren Boutique , Williams Racing
Auteur Lawrence Barretto