Williams - Toto Wolff ne possède plus que 5% des parts

partages
commentaires
Williams - Toto Wolff ne possède plus que 5% des parts
4 mars 2015 à 09:42

Le patron de l'équipe Mercedes a vendu une nouvelle tranche des parts qu'il détient encore chez Williams à l'entrepreneur américain Brad Hollinger, très peu connu dans le monde de la Formule 1

Le patron de l'équipe Mercedes a vendu une nouvelle tranche des parts qu'il détient encore chez Williams à l'entrepreneur américain Brad Hollinger, très peu connu dans le monde de la Formule 1.

Toto Wolff avait cédé une première tranche de 5 % en 2014, avec une option sur 2 % supplémentaires. C'est essentiellement la conséquence de cette vente qui est intéressante, puisque l'Autrichien possède désormais un peu moins de 5 % des parts de l'entité de Grove, contre 16 % initialement.

Wolff était le Directeur exécutif de l'équipe Williams en 2012, après s'être investi dans la société dès 2009. En janvier 2013, il est arrivé chez Mercedes AMG en même temps que Lewis Hamilton et après les départs de Michael Schumacher et Norbert Haug. Le mari de Susie Wolff, pilote d'essais chez Williams, possède actuellement 30% des parts de l'écurie Mercedes AMG.

Un dixième de Williams appartient à Hollinger

Le pourcentage revendu de Williams est donc allé à Brad Hollinger, Directeur Général de l'entreprise Vibra Healthcare, qui possède de nombreux hôpitaux aux États-Unis. Wolff a décrit Hollinger comme un "homme d'affaires avisé, fan de course automobile et possesseur d'anciennes voitures de F1." L'homme se serait investi chez Williams en tant que passionné et ne cherche pas à s'impliquer davantage, même s'il songe évidemment à rentabiliser son investissement à long terme.

Hollinger possède désormais 10% de l'équipe Williams, au même titre que le cofondateur et ancien pilier de l'entité, Patrick Head. De son côté, l'actionnaire majoritaire Frank Williams converse 52% des parts.

Brad Hollinger ne suit pas la tendance générale puisqu'il pense que la Formule 1 a un grand avenir devant elle et que l'opportunité de s'y investir ne peut être manquée. L'Américain estime aussi que la F1 a bien fait de revenir dans son pays et pense qu'elle doit s'investir davantage dans les nouveaux médias.

"Je pense que l'opportunité est énorme en F1. Bien sûr que je cherche à gagner de l'argent, et je crois que la Formule 1 va connaître un nouvel âge d'or prochainement. Elle n'a pas encore exploité de manière significative l'ensemble des médias sociaux mais lorsque cela sera fait, le succès pourrait être très grand. Aux États-Unis, malgré des attentes relativement faibles, le succès est au rendez-vous et je pense que la F1 y connaîtra un bel avenir."

Prochain article Formule 1
Button - "C'est très dur pour les gars dans le garage"

Previous article

Button - "C'est très dur pour les gars dans le garage"

Next article

Lotus va ouvrir 9 nouvelles concessions en France

Lotus va ouvrir 9 nouvelles concessions en France
Charger les commentaires