Williams veut plus de régularité qu'en 2014

La saison 2014 fut synonyme de renaissance pour Williams

La saison 2014 fut synonyme de renaissance pour Williams. En 2013, l'écurie de Sir Frank s'était classée neuvième du championnat du monde avec cinq petits points au compteur. L'an passé, en revanche, Valtteri Bottas et Felipe Massa ont multiplié les arrivées sur le podium et ont été à plusieurs reprises les rivaux les plus sérieux de Mercedes. Williams a même été la seule écurie à signer une pole position, en-dehors de celle qui a remporté le championnat.

Cependant, à Grove, on estime qu'il était possible de faire mieux malgré la troisième place au classement des constructeurs, comme l'explique l'ingénieur Rod Nelson.

"J’espère que nous serons plus réguliers", déclare un Nelson perfectionniste. "Nous aurions pu obtenir un très bon résultat en Australie, mais l’un de nos pilotes s’est fait sortir au départ et l’autre a tutoyé le mur. Les deux premières courses auraient pu se passer différemment. Après la saison 2014, nous nous concentrons sur des points réguliers. Nous voulons un bon nombre de points dès le début de saison. Nous avons un bon niveau de performance, nous devrions nous battre pour les gros points dans la plupart des courses".



Des performances remarquées aux essais de Barcelone

Ce sont notamment des problèmes liés à la gestion des pneus Pirelli qui ont handicapé Williams au début de la saison 2014.

"Je suis convaincu que nous avons progressé depuis le début de l’année dernière où nous avions de gros problèmes, si l’on se rappelle Bahreïn", souligne Nelson. "Cette année, nous faisons du bon travail pour contrôler la situation. C’est facile de piloter lentement et de ne pas user les pneus ; c’est plus difficile de vraiment attaquer et de maîtriser la dégradation. Tous les ans, on en apprend un peu plus".

Pendant les deux premiers tests des essais hivernaux 2015, Williams s'est fait très discret, se classant généralement dans le ventre mou du classement. Le dernier test n'a toutefois pas été la même histoire, avec les meilleurs temps de Felipe Massa le premier jour et de Valtteri Bottas le quatrième jour. En fait, les hommes de Claire Williams n'ont commencé à évaluer la performance de la voiture que lors de ce dernier test, se concentrant auparavant sur la fiabilité ou les réglages. Aussi l'optimisme est-il de mise.

"Gagner reste l’objectif, que l’on soit en fond de grille ou à l’avant. Nos essais hivernaux se sont très bien passés. Nous avions un programme, nous l’avons suivi en entier. Nous sommes satisfaits de notre voiture, de nos pilotes et de notre équipe. C’est une réussite", conclut Nelson avec enthousiasme.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Felipe Massa , Valtteri Bottas
Équipes Mercedes , Williams
Type d'article Actualités