Williams veut "une grille pleine et compétitive"

L'avenir de Marussia en F1 n'est toujours pas réglé, et malgré les ambitions toujours volontaires de l'écurie, qui fait tout pour conserver sa place, les obstacles sont nombreux

L'avenir de Marussia en F1 n'est toujours pas réglé, et malgré les ambitions toujours volontaires de l'écurie, qui fait tout pour conserver sa place, les obstacles sont nombreux. La semaine dernière, le Groupe Stratégique F1 s'est prononcé contre l'utilisation des châssis 2014 cette saison, ajoutant de la difficulté.

Si Force India a précisé le point de vue qui avait mené à ce vote, l'écurie Williams ne le partage pas et était favorable à l'utilisation des anciennes monoplaces pour sauver une écurie et porter la grille à 10 équipes.

"Nous avons été très clairs quant à notre position au sujet de Marussia et de leur inscription : nous voulons une grille pleine et compétitive et nous ferons tout pour soutenir le retour de Marussia", a confirmé Claire Williams, Team Principal adjointe, à Sky Sports. "Nous avons rendu très clair au sein du Groupe Stratégique que nous voulions voter pour leur permettre d'utiliser le châssis 2014 cette saison. Malheureusement, ce n'est pas arrivé, mais Williams veut un plateau compétitif sur la grille et nous voulons aider les petites équipes."

"Je crois que nous avons démontré cela et que nous poussons toujours pour un contrôle des coûts en Formule 1. C'est pour sauver les plus petites équipes qui sont vraiment en difficulté, comme Marussia et Caterham, mais aussi les équipes de milieu de grille qui font face en ce moment à certains problèmes sérieux."

SI l'équipe a retrouvé le chemin du succès en 2014 en terminant troisième du championnat constructeurs, Claire Williams sait à quel point il est difficile de survivre en F1 sans l'appui d'un grand constructeur. C'est le dur labeur du team de Grove, qui a fait des choix rationnels et maîtrise son budget, qui lui permet aujourd'hui à la fois de survivre et de réussir. Williams ne se considère pas aujourd'hui comme un top team, et insiste sur la nécessité d'accélérer une fois de plus le processus de réduction des coûts.

"C'est un travail difficile. Nous sommes ce que j'appelle une équipe du milieu, pas une petite équipe. Nous faisons la course sur la base d'un budget de sponsoring que nous pouvons générer, couplé aux prix que nous recevons", rappelle Claire Williams. "Mais c'est un dur combat. C'est pourquoi c'est important de contrôler les coûts et que nous poussons dans ce sens dans les discussions. C'est critique pour la viabilité de notre sport."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Williams , Force India
Type d'article Actualités