Wolff assure qu'il n'y a pas de problème d'unité chez Mercedes

Alors que Mercedes a mal débuté sa saison 2023 de Formule 1, Toto Wolff assure que son écurie "reste soudée".

Lewis Hamilton, Mercedes-AMG, watches on with Toto Wolff, Team Principal and CEO, Mercedes AMG

Photo de: Steve Etherington / Motorsport Images

Après une saison 2022 difficile mais marquée par quelques progrès qui avaient conduit à une victoire dans des circonstances favorables, la campagne 2023 de Mercedes a débuté par un retour sur terre pour la structure octuple Championne du monde.

Lewis Hamilton s'est glissé à la cinquième place au prix notamment d'un bon départ mais n'a pas pu, en course, résister au rythme de l'Aston Martin pilotée par Fernando Alonso. Dans le même temps, George Russell a été devancé par l'autre AMR23 aux mains d'un Lance Stroll pourtant convalescent, moins de deux semaines après une chute à vélo dans laquelle il s'est brisé les deux poignets et un orteil. 

LIRE AUSSI : Les incroyables confidences de Stroll sur son accident et son retourMercedes espérait réduire encore l'écart avec Red Bull aux avant-postes mais semble se retrouver, si l'on suit la hiérarchie de ce premier Grand Prix, englué plus encore dans le peloton des poursuivants. Et si le marsouinage a disparu, les défauts du concept adopté l'an passé par l'écurie et maintenu en partie cette année paraissent désormais quasiment irrémédiables. Dans ce contexte, Hamilton n'a pas manqué de souligner qu'il n'avait pas été écouté l'an passé par le staff de Mercedes, tout en appelant l'écurie à aller de l'avant.

Interrogé sans avoir connaissance des propos tenus par son pilote auprès de la BBC, Toto Wolff a assuré qu'il n'y avait pas de problème d'unité au sein de son équipe et que sa relation avec le septuple Champion était intacte : "La situation de Lewis, c'est ce que vous avez entendu à la radio. Il fait partie intégrante de l'équipe, il la soutient et nous restons soudés, et je ne pense pas que cela va changer simplement parce que nous avons connu une très mauvaise entame de championnat. Nous avons remporté huit championnats des constructeurs et six championnats pilotes avec lui et cette relation perdure."

Une référence au message radio d'après-course de Hamilton, qui avait notamment salué le travail de l'écurie lors des deux semaines précédant le Grand Prix : "Super travail du staff aujourd'hui, et super travail sur ces deux semaines. Je sais que nous ne sommes pas là où nous voudrions nous trouver mais ne relâchons pas nos efforts. On a beaucoup de travail à faire pour réduire l'écart mais je crois en vous tous, donc ne lâchons rien."

Le bail de Hamilton s'achève en fin de saison et les discussions contractuelles ont débuté peu avant que la saison ne commence. Wolff ne s'inquiète pas encore d'une potentielle envie de départ du Britannique : "Il faut être transparent sur la façon dont nous devons transformer la voiture, mais ce n'est pas le moment de parler de la situation des pilotes pour 2024", a-t-il répondu lorsqu'il lui a été demandé s'il avait un plan B dans le cas où Hamilton déciderait de quitter l'écurie.

"Il est encore trop tôt, nous devons tous pousser dans la même direction, les pilotes, les ingénieurs, tout le management, plutôt que de jeter l'éponge. Nous n'avons jamais fait cela et nous ne le ferons pas. Il faut juste que nous allions plus loin que jamais et que nous fournissions aux deux pilotes une voiture avec laquelle ils peuvent se battre."

Avec Filip Cleeren

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Audi : Pas de "discussions concrètes" avec Mick Schumacher
Article suivant Pourquoi Alpine a fait signer Esteban Ocon pour trois ans

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse