Wolff : "Beaucoup d'erreurs auraient pu être évitées"

partages
commentaires
Wolff :
Par : Basile Davoine
16 avr. 2017 à 17:28

Pour la deuxième fois en trois courses, Mercedes a plié face à Ferrari, au terme d'une course difficile à gérer pour la firme à l'étoile.

Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08, bloque les roues devant Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Lewis Hamilton, Mercedes AMG
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Départ : Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08 mène
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08

En trois courses, Mercedes a été battu à deux reprises par Ferrari. Dans un Grand Prix mouvementé, durant lequel les Flèches d'Argent ont éprouvé des difficultés dans l'exploitation des pneumatiques, l'écurie Championne du monde a souffert. La pénalité infligée à Lewis Hamilton n'a pas arrangé les choses, alors que le Britannique était tout de même à la lutte pour la victoire face à Sebastian Vettel

"Nous avons eu un problème sur la grille avec le générateur, les pneus de Valtteri étaient quelques psi trop haut, nous avons donné la possibilité d'undercut aux autres et ils l'ont très bien exécuté", regrette Toto Wolff à l'heure de faire les comptes. "Je viens de voir l'incident [Hamilton/Ricciardo aux stands] pour la deuxième fois. Il y a beaucoup d'erreurs qui auraient pu être évitées, mais la principale, c'est qu'au début, nous ne pouvions pas aller au rythme de la voiture."

Un rythme qui est insuffisant pour dominer Ferrari comme par le passé. "Je dirais que nous faisons jeu égal", estime Wolff. "Nous avons peut-être un léger avantage sur un tour, et peut-être qu'avec leur gestion des pneus, ils ont ce léger avantage en course. Nous ne savons pas comment ça se serait passé si Lewis avait été devant."

Cette course a également été marquée par les ordres du muret des stands, Mercedes devant imposer à Valtteri Bottas d'ouvrir la porte à Hamilton, compte tenu des stratégies décalées. Un moment toujours délicat... "C'est une terrible décision à prendre", confirme Wolff, "mais à un moment, il faut décider si on veut perdre la course ou prendre une décision désagréable".

Hors de question pour autant de voir Mercedes choisir un pilote numéro un à court terme, même si Bottas commence à accuser du retard sur le duo Vettel-Hamilton au championnat.

"Ce ne sont que trois courses, et nous avons toujours maintenu cette philosophie", coupe tout de suite le directeur de Mercedes. "Je ne veux même pas en parler. C'est une décision très difficile, je ne veux pas encore la prendre."

Prochain article Formule 1
Ricciardo : "Au début, je pensais avoir une chance de victoire"

Previous article

Ricciardo : "Au début, je pensais avoir une chance de victoire"

Next article

Vettel - La Ferrari "était vraiment géniale à piloter"

Vettel - La Ferrari "était vraiment géniale à piloter"

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Catégorie Course
Lieu Bahrain International Circuit
Équipes Mercedes
Auteur Basile Davoine
Type d'article Réactions