Wolff trouve "bizarre" l'agacement de Red Bull autour du moteur Honda

Toto Wolff se dit étonné de voir Red Bull "protester si fort" dès que des interrogations entourent le moteur Honda.

Wolff trouve "bizarre" l'agacement de Red Bull autour du moteur Honda

À l'issue des qualifications du Grand Prix de Styrie, samedi à Spielberg, Toto Wolff s'est montré "vraiment surpris" de voir le clan Red Bull consacrer autant d'énergie à mettre de côté les interrogations sur les performances de l'unité de puissance Honda.

Dimanche dernier, Max Verstappen a décroché la quatrième victoire de Red Bull cette saison après avoir dépassé Lewis Hamilton dans l'avant-dernier tour du Grand Prix de France. Tout au long du week-end sur le circuit Paul Ricard, le septuple Champion du monde a fait remarquer la vitesse de pointe dont bénéficiait la RB16B, avant que Toto Wolff ne fasse de même en évoquant le bloc neuf utilisé par l'écurie de Milton Keynes.

Le directeur de Mercedes a clarifié depuis le fait qu'il ne faisait pas d'insinuation autour d'une éventuelle évolution majeure apportée par Honda, ce qui est interdit par la réglementation en raison du gel des moteurs. Seules des modifications liées à la fiabilité sont permises. Chez Red Bull, on a répondu aux interrogations en mettant en avant la spécification aéro de la monoplace, équipée d'un aileron arrière moins chargé en appui et d'une configuration diminuant la traînée.

Hier, après avoir décroché la pole position du Grand Prix de Styrie, Verstappen s'est agacé devant une nouvelle question posée sur la performance du moteur Honda, renvoyant à son tour – et sèchement – à la configuration aéro de son auto. "Je crois que la prochaine fois, je vais apporter des photos des différences de l'aileron arrière que nous utilisons, et je les distribuerai à chaque journaliste", a-t-il lancé.

Lire aussi :

De son côté, Wolff dit s'étonner de voir la question prendre une telle ampleur et agacer à ce point Red Bull. "Je me demande pourquoi c'est un sujet si important alors que nous savons tous que les unités de puissance doivent être homologuées", s'interroge-t-il. "Je suis vraiment surpris que les gars de Red Bull continuent de protester si fort sur cette histoire d'unité de puissance. C'est un peu bizarre."

"La réglementation est très claire", ajoute-t-il. "C'est homologué ; on peut apporter des corrections de fiabilité, c'est tout. Naturellement, il y a certaines choses que l'on peut nettoyer, mais on a des jetons et il faut les utiliser, c'est tout. Il ne devrait donc pas y avoir d'avantage de puissance en tant que tel."

La vitesse de pointe des Red Bull est une nouvelle fois perçue comme un avantage majeur à Spielberg ce week-end, et malgré sa place en première ligne cet après-midi, Hamilton doute de pouvoir concurrencer Verstappen à la régulière. Sur l'autre RB16B, Sergio Pérez partira quatrième et compte bien profiter de cet avantage en ligne droite pour la course.

"L'équipe redouble d'efforts", souligne le Mexicain. "Tout le monde à l'usine essaie de développer la voiture du mieux possible, en apportant des évolutions presque tous les week-ends. On peut voir les résultats en piste. Évidemment, nous roulons avec un aileron arrière plus petit que la concurrence. Alors j'espère que cela peut être un avantage pour la course."

partages
commentaires
Duels en qualifications : le point après le GP de Styrie 2021
Article précédent

Duels en qualifications : le point après le GP de Styrie 2021

Article suivant

Ricciardo sous le choc après son élimination en Q2

Ricciardo sous le choc après son élimination en Q2
Charger les commentaires