Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
15 jours

Wolff : "La course à la dure est autorisée"... et bonne pour la F1

partages
commentaires
Wolff : "La course à la dure est autorisée"... et bonne pour la F1
Par :
16 juil. 2019 à 08:48

Toto Wolff se félicite d'avoir vu les récents duels acharnés entre Max Verstappen et Charles Leclerc se conclure sans aucune sanction... mais ne veut rien voir de la sorte entre ses deux pilotes !

Après les polémiques qui ont émaillé les Grands Prix du Canada et de France, puis le duel au sommet entre Max Verstappen et Charles Leclerc en Autriche, la Formule 1 semble peu à peu avoir assoupli les règles quant aux luttes en piste. Si le directeur de course Michael Masi a rappelé que chaque cas était unique, il semble toutefois que les standards évoluent quelque peu, laissant place à des combats plus âpres sans intervention des commissaires, comme cela s'est à nouveau produit à Silverstone le week-end dernier. 

Lire aussi:

Dimanche, Verstappen et Leclerc ont remis ça. Le pilote Ferrari avait prévenu qu'il tirerait les conséquences de la non-sanction du Néerlandais en Autriche pour opposer désormais une résistance plus forte. Il a tenu parole, et les deux hommes ont multiplié les passes d'armes à la limite. Devant eux, les deux pilotes Mercedes ont également croisé le fer, mais Lewis Hamilton a admis qu'il était resté un peu sur la réserve face à Valtteri Bottas pour ne pas mettre en péril les intérêts de l'équipe. Selon Toto Wolff, les deux exemples sont représentatifs de ce dont a besoin la F1. Le directeur de l'écurie allemande plaide pour les combats rapprochés, avec une exception lorsqu'il s'agit de deux coéquipiers. 

"Je ne veux rien voir de tout ça dans une lutte au sein de l'équipe", explique-t-il lorsqu'il est interrogé sur les limites du duel Verstappen/Leclerc. "Je n'ai aucun doute quant au fait qu'ils savent comment rouler l'un contre l'autre. Nous l'avons vu à de nombreuses reprises entre Valtteri et Lewis, ils se respectent hors de la piste, et ils se respectent en piste. Franchir un palier supplémentaire est une bonne chose si l'on court face à une autre équipe."

"J'ai trouvé que c'était une très belle course entre eux deux [Verstappen et Leclerc], certainement très divertissante, et personne ne peut dire qu'il n'y a pas eu de défense rude, mais ce n'était pas déloyal. Il y a toujours en nous le désir de voir en piste un peu de choses moins propres. En course, c'est bien lorsque ce sont les pilotes qui s'affrontent. Mais pas dans une équipe."

"On peut clairement voir que l'incident Leclerc/Verstappen est interprété exactement comme il l'a été en Autriche, et la course à la dure est autorisée", ajoute Wolff au sujet d'un éventuel assouplissement des règles. "On peut pousser quelqu'un dehors en sortant du virage. Je pense que c'est comme ça dans la plupart des autres disciplines, et ça doit l'être lorsque ça se passe entre deux équipes. Je crois que c'est ce que nous voulons tous voir. C'est de la course à la dure, mais c'est quelque chose que nous devons faire."

Max Verstappen, Red Bull Racing RB15, au contact avec Charles Leclerc, Ferrari SF90
Article suivant
Brawn : "C'est un moment difficile pour Vettel"

Article précédent

Brawn : "C'est un moment difficile pour Vettel"

Article suivant

McLaren explique la stratégie qui a coûté les points à Norris

McLaren explique la stratégie qui a coûté les points à Norris
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Basile Davoine