Wolff - Dans 30 ans, le duel Hamilton/Rosberg sera légendaire

L'Histoire de la Formule 1 est faite de rivalités plus que d'amitiés. Les duels entre Nigel Mansell et Nelson Piquet, Alain Prost et Ayrton Senna ou encore Fernando Alonso et Lewis Hamilton ont marqué la mémoire collective.

Wolff - Dans 30 ans, le duel Hamilton/Rosberg sera légendaire
Départ : Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team W07 et Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team et Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team
Départ : Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team W07, Valtteri Bottas, Williams FW38 et Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team et Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07 devant son équipier Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team W07
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team W07 devant son équipier Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Podium : le vainqueur Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team, le deuxième, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07 devant son équipier Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, Toto Wolff, Mercedes AMG F1, Nico Rosberg, Mercedes AMG F1
Le vainqueur Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 dans le Parc Fermé avec son équipier Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team
Podium : le vainqueur Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team, le deuxième, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team sabrent le champagne
Le vainqueur Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 fête sa victoire dans le Parc Fermé avec le troisième, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Le vainqueur Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team, avec son coéquipier Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team, et leur équipe
Podium : le vainqueur Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 et le troisième, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07 et Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team W07
Le vainqueur Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team, le deuxième, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team dans le Parc Fermé
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07 et Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team W07 dans la voie des stands
Podium : le vainqueur Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team, le deuxième, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid et Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid dans le parc fermé
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid, devant son coéquipier Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid mène devant son coéquipier Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid au départ de la course

Depuis 2013, Lewis Hamilton connaît une nouvelle opposition féroce à son coéquipier, cette fois Nico Rosberg au sein de l'écurie Mercedes. Leur association était belle : natifs de 1985, les deux hommes étaient déjà amis à l'époque du karting, voyageant aux quatre coins de l'Europe pour disputer des compétitions internationales.

En réalité, la saison 2013 s'est relativement bien passée, probablement parce qu'aucun d'entre eux n'était en mesure de jouer le titre. Mais la nouvelle réglementation technique de 2014 a donné un avantage clair à Mercedes, et la lutte fraternelle est devenue fratricide : un accrochage évitable à Spa-Francorchamps a dégradé l'ambiance qui régnait au sein de l'équipe. Victime dans cet incident, Lewis Hamilton a rebondi pour enchaîner cinq victoires consécutives et s'octroyer le titre.

La saison suivante, aucun accrochage n'a été à déplorer, même si Hamilton n'a pas manqué de tasser son coéquipier hors de la piste à plusieurs reprises au départ. Rosberg sentait le titre lui échapper, et alors qu'il pouvait maintenir ses faibles chances de sacre à Austin, il est parti à la faute à cause d'une bourrasque de vent. L'épisode de la casquette résume bien la tension qui régnait entre les deux hommes ; c'est d'ailleurs à cette époque que l'Allemand a commencé à appeler son coéquipier "l'autre" lorsqu'il s'exprimait en français...

Par la suite, Rosberg a enchaîné une incroyable série de sept victoires consécutives sur la fin de saison 2015 et le début de la campagne actuelle... avant que les deux Flèches d'Argent ne se mettent au tapis au premier tour du Grand Prix d'Espagne.

"Cette rivalité, c’est l’histoire de notre équipe depuis 2013", commente Toto Wolff, directeur exécutif de Mercedes F1. "Il règne un niveau de compétition très élevé. C’est allé un peu loin cette fois. Perdre autant de points au Championnat des constructeurs est dur à accepter."

Pas de consignes

Et pourtant, l'écurie ne souhaite toujours pas changer d'approche. Là où Red Bull et surtout Ferrari privilégiaient un n°1 en Sebastian Vettel et Michael Schumacher, Mercedes fait de l'égalité entre ses deux pilotes sa marque de fabrique.

"Nous avons décidé de les laisser s’affronter", poursuit Wolff. "Pour le bien du sport, de la marque et du soutien des fans, nous avons décidé de les laisser se battre. Nous n’avions pas eu d’incident de la sorte depuis Spa en 2014, alors si nous pouvons vivre une autre trentaine de courses sans ennui, ça sera super."

"La F1 a besoin de controverses, sur la piste et hors circuits. Nous ne voulons pas devenir trop contrôlant et trop ‘corpo’ et ruiner ce qui plaît au public. Personne ne veut voir des courses où Rosberg et Hamilton se tiennent loin l’un de l’autre afin de ne pas risquer de ternir l’image de la marque. Il faut accepter que cette rivalité fasse partie du sport."

L'expérience de Wolff

Toto Wolff a rejoint Mercedes en même temps que Lewis Hamilton, début 2013. Victorieuse dans les années 1950, l'écurie a fait son retour en tant que constructeur dans la catégorie reine du sport automobile en 2010, mais n'a remporté qu'un seul Grand Prix lors de ses trois premières saisons. 40 autres succès ont suivi de 2013 à 2016, et Mercedes ne s'arrêtera probablement pas là.

C'est en tout cas une expérience précieuse pour Wolff, qui lui permet de gérer les situations délicates comme celles de l'accrochage de Barcelone.

"Quand je suis arrivé, l’équipe était sous une intense pression", souligne l'Autrichien. "Elle ne gagnait pas et la marque désirait répéter ses exploits de années 50. Nous avons ensuite récolté deux championnats. Peut-être avons-nous désormais une approche plus calme. J’ai pris de l’expérience et je peux mieux gérer ces situations."

"Nous connaissons mieux nos pilotes. Eux se connaissent très bien. Je sais qu’aucun d’eux ne va mettre en péril un bon résultat de l’équipe. On a vécu un bête incident, provoqué par une suite de circonstances. Nico a commis une erreur et s’est retrouvé avec un déficit de 160 chevaux et a vite tenté de fermer la porte sans se rendre compte que Lewis arrivait si vite, et Lewis avait alors décidé de passer à droite et ne pouvait plus rien faire. Toutefois, la réaction normale d’un coureur automobile est de blâmer l’autre pilote."

La relation étroite entre Hamilton et Rosberg

La relation entre Lewis Hamilton et Nico Rosberg a bien évolué depuis leurs années karting, mais c'est inévitable quand deux pilotes sont ainsi opposés dans une lutte au sommet pour le titre mondial. Le respect reste présent, comme l'a montré Rosberg en acceptant de laisser passer son coéquipier plus rapide à Monaco.

"Je dois ajouter qu’ils ont une relation étroite", insiste Wolff. "Ils se connaissent depuis 25 ans. Ils étaient amis quand ils étaient jeunes, ils allaient en vacances ensemble, ils ont fait du kart ensemble. Ils ont aussi été coéquipiers en karting. Il règne une confiance mutuelle. Aujourd’hui, ils sont des rivaux dans la même écurie, et parfois, ils se détestent. Mais tout cela repose sur une base solide, ce qui nous simplifie la vie."

"Nous ne devons pas sur-contrôler la situation qui règne entre eux. Nous ne devons pas interférer dans leur relation. Ils se connaissent beaucoup mieux que nous ne les connaissons. Ils se connaissent à la perfection. Ils connaissent leurs habitudes, leur style de pilotage, comment faire tourner l’autre en bourrique. C’était déjà comme cela en karting. Il faut accepter cette situation, tout simplement."

Mercedes n'a plus qu'à croiser les doigts pour qu'un accident entre ses deux pilotes ne se reproduise pas d'ici la fin de la saison - même si la situation au Canada était tendue, d'autant que la domination de Mercedes semble être légèrement amoindrie cette année.

"J’espère bien qu’ils ne s’accrocheront pas une autre fois cette saison !" ajoute Wolff sans détour. "Je suis encore un peu perturbé de leur accrochage de Barcelone. Nous avons, je crois, bien fait passer le message. Mais si survient une autre situation un peu folle, qui sait ce qui peut arriver ?"

La légende

Le duel Hamilton/Rosberg est en tout cas bien parti pour occuper une place de choix dans les livres d'Histoire de la Formule 1.

"Pilote, vous êtes égoïste. Vous vous retrouvez dans un kart à cinq ans, à vous débrouiller tout seul. Au fil des ans, votre caractère devient de plus en plus fort. Il nous faut l’accepter. Le plus belles batailles en F1 ont impliqué des coéquipiers d’une même écurie, comme Senna/Prost et Mansell/Piquet. Dans 30 ans, la lutte Hamilton/Rosberg sera une des belles luttes de l’histoire."

Propos recueillis par René Fagnan

partages
commentaires
Technique - Le développement sans précédent de Mercedes
Article précédent

Technique - Le développement sans précédent de Mercedes

Article suivant

Ricciardo espère que Red Bull ne perdra pas 1,2 seconde au tour

Ricciardo espère que Red Bull ne perdra pas 1,2 seconde au tour
Charger les commentaires