Wolff défend ses hommes face à la théorie du complot

Toto Wolff n’a pas l’intention d’accorder du temps à ceux qui élaborent une théorie du complot, selon laquelle Mercedes aurait délibérément saboté la saison 2016 de Lewis Hamilton. 

Wolff défend ses hommes face à la théorie du complot
Le vainqueur Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team, le deuxième, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team dans le Parc Fermé
Conférence de presse : le vainqueur Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team, le deuxième, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team fête le doublé de son équipe
Podium : le vainqueur Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team fête sa victoire avec du champagne
Le vainqueur Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team fête sa victoire avec l'équipe
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07 sur la grille
Podium : le vainqueur Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team, le deuxième, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team, le troisième, Kimi Raikkonen, Ferrari
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07

Le début de saison de Lewis Hamilton a été affecté par plusieurs problèmes de fiabilité, notamment lors des deux derniers week-ends en Chine et en Russie. Pendant ce temps, Nico Rosberg n’a pas rencontré de problème majeur et a décroché quatre victoires consécutives, qui le placent dans une position idéale en tête du championnat. Pour Toto Wolff, ceux qui évoquent un complot, notamment sur les réseaux sociaux, sont "cinglés" et ne doivent pas être pris au sérieux. 

"Ma réponse, c’est que je ne veux même pas prêter attention à ce groupe de cinglés qui pensent que nous ferions du tort à un pilote, notre pilote, qui a été deux fois Champion du monde avec nous", lâche le directeur de Mercedes. "Il ne nous a pas laissés tomber, et nous ne le laisserions pas tomber. C’est un sport mécanique, ces choses-là arrivent."

"En fait, nous avons eu un problème sur la voiture de Nico [Rosberg], qui nous a donné quelques cheveux blancs pendant la course [à Sotchi] ; un problème avec le MGU-K. À un certain moment, il semblait qu’il ne pourrait pas terminer la course. Nous avons repoussé les limites du côté du châssis et du moteur pour avoir une voiture compétitive, et c’est pour ça que nous gagnons des courses. Mais si l’on repousse les limites, on les trouve aussi à un moment donné."

Protéger l'équipe

Revenant sur cette fameuse idée de théorie du complot, l’Autrichien a insisté sur la nécessité de ne pas y accorder le moindre début de considération. 

"Je crois que c’est très difficile de prendre au sérieux des gens qui sont dans leur lit avec leur ordinateur portable et qui envoient ce genre de messages injurieux", précise Wolff. "Nous ne prenons pas ça au sérieux. On se demande ce qui passe par l’esprit des gens. Lewis a gagné deux championnats avec cette équipe, et nous essayons toujours de lui offrir la meilleure possibilité en course. Quelle réponse faudrait-il donner ? On se demande juste ce qui se passe dans la tête de certaines personnes."

S’il a tout de même pris soin d’évoquer le sujet, c’est autant pour décrédibiliser les idées avancées par certains que pour protéger son équipe, particulièrement dans la partie de garage réservée à Hamilton. 

"La raison pour laquelle je me fais entendre à ce sujet, c’est que je veux protéger ces garçons", assure Wolff. "Ils sont atteints par des commentaires qui sont inexcusables, injustes et injurieux sans raison. Si l’un des gars lit ces commentaires, il pourrait le prendre personnellement. C’est pourquoi je veux être très clair. Nous comprenons chaque commentaire rationnel, et nous prenons la critique très au sérieux. Nous avons un groupe de fans qui est vraiment derrière nous."

"Parfois, si nous foirons ce que nous faisons, nous admettons que ce n’était pas la meilleure manière de le faire, et lors des deux dernières courses nous avons fait des erreurs. Décevoir Lewis avec le moteur était l’une d’entre elles. Nous le savons et nous le ressentons plus que n’importe qui. Je crois que pour certains de ces garçons, c’est difficile à encaisser."

Propos recueillis par Adam Cooper

partages
commentaires
Kevin Magnussen élu Pilote du Jour du GP de Russie

Article précédent

Kevin Magnussen élu Pilote du Jour du GP de Russie

Article suivant

Ecclestone prêt à tout pour l'équité des moteurs

Ecclestone prêt à tout pour l'équité des moteurs
Charger les commentaires