Wolff : Des budgets "absurdes" dans les catégories juniors

À la suite des déclarations de Lewis Hamilton sur la transformation de la Formule 1 en un "club de jeunes milliardaires", Toto Wolff demande à ce que le sport automobile devienne "beaucoup plus abordable" pour les jeunes pilotes.

Wolff : Des budgets "absurdes" dans les catégories juniors

Aujourd'hui septuple Champion du monde et recordman de victoires en Formule 1, Lewis Hamilton a pourtant connu un début de carrière très difficile. Dans un logement social de Stevenage, en Angleterre, le père du pilote Mercedes a dû cumuler plusieurs emplois pour financer les premières courses en karting de son fils, ce qui lui a ouvert la porte au soutien de McLaren.

Se remémorant cette période dans une interview pour AS, Hamilton a fait part de son regret quant à l'état économique actuel de la Formule 1, devenue un "club de jeunes milliardaires" : "Si je devais repartir à zéro au sein d'une famille de la classe ouvrière, il me serait impossible d'être [en F1] aujourd'hui parce que les autres garçons auraient beaucoup plus d'argent", a-t-il déploré. "Nous devons changer cela pour en faire un sport accessible, pour les riches comme pour les personnes aux origines plus modestes."

Sur les vingt pilotes de la grille, trois d'entre eux sont fils de milliardaires : Lance Stroll, Nicholas Latifi et Nikita Mazepin. À l'exception de ces cas extrêmes, la majorité des pilotes ont eu besoin du soutien de sponsors ou de constructeurs en début de carrière pour arriver au plus haut niveau, la faute à des budgets ayant explosés au fil des années.

Lire aussi :

Ainsi Toto Wolff partage l'avis de Hamilton et milite pour une baisse de ces budgets qui sont nécessaires en sport automobile. "Ce qui rend ce sport si attrayant, c'est qu'il fournit aussi du contenu pour un bon soap opera en dehors des circuits", a déclaré le directeur de l'écurie Mercedes. "Les pilotes ont toujours été issus de milieux différents. Chacun a son histoire. Je doute que les jeunes issus d'un milieu plus privilégié aient la vie facile tout le temps. Ils ont aussi leurs propres démons à combattre."

"Ce que nous pouvons faire, c'est nous assurer que les courses deviennent plus abordables, afin que les enfants qui n'ont pas un grand soutien financier puissent réussir dans les catégories juniors. Toutes les grandes équipes de Formule 1 doivent être en mesure de détecter ces enfants plutôt que de rendre les courses si chères. Une bonne saison de karting coûte 250 000 [dollars], une saison de F4 coûte 500 000 et une saison de F3 coûte un million."

"C'est totalement absurde et il faut que cela cesse parce que nous voulons que ce sport soit accessible. Il faut donner aux enfants intéressés par le karting la possibilité de courir avec des budgets beaucoup plus petits."

partages
commentaires

Related video

Gasly : Rouler en France en tant que vainqueur de GP sera "spécial"
Article précédent

Gasly : Rouler en France en tant que vainqueur de GP sera "spécial"

Article suivant

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1
Charger les commentaires