Wolff doit "choisir ses mots" pour négocier avec Hamilton

Récemment, Toto Wolff confiait son souhait de mener à bien les négociations pour la prolongation de contrat de Lewis Hamitonavant l'ouverture de la saison à Melbourne

Récemment, Toto Wolff confiait son souhait de mener à bien les négociations pour la prolongation de contrat de Lewis Hamiton

avant l'ouverture de la saison à Melbourne

. Mais à trois semaines du Grand Prix d'Australie, l'accord n'est pas encore conclu.

A Jerez, lors des premiers essais hivernaux au début du mois, les échanges ont été constructifs entre Mercedes et son double Champion du Monde, mais pas suffisamment pour pouvoir conclure. Actuellement, Hamilton reste engagé avec la firme à l'Etoile jusqu'à la fin de l'année.

Désormais séparé de son agence de management, Hamilton gère seul la majeure partie des discussions pour prolonger son contrat. Pas inquiet, Wolff avoue toutefois avec le sourire que ce nouveau cas de figure peut poser quelques problèmes de langage.

"Cela a été plus que difficile. Je ne peux pas lui dire… Je ne veux pas utiliser des mots vilains", a confié le Directeur de l'écurie au micro de MTV3, le ton rieur. "Lewis fait partie de l'équipe et il doit rester motivé et dans une bonne situation, donc je dois choisir mes mots avec soin."

Les contretemps et la durée des négociations ne font toutefois pas douter un instant le patron autrichien de Brackley quant à l'issue finale : "C'est un garçon très intelligent. C'est très bien et nous n'avons pas de pression. Nous savons ce qu'il veut et il sait ce que nous voulons. Au final, nous trouverons une vision commune."

Interrogé sur ses propos évoquant

un possible intérêt pour Alonso ou Bottas

en cas de départ de Hamilton en fin de saison, Wolff a également remis les pendules à l'heure.

"Vous devez faire bouger le navire en permanence, mais pas dans ce cas. Je veux maintenir une bonne relation avec Lewis, et si nous commençons à jouer au jeu des négociations dans les médias, c'est la recette pour un désastre", a-t-il insisté. "On m'a demandé qui je prendrais si Lewis allait ailleurs et j'ai dit, même si c'est improbable, qu'à mon avis Fernando [Alonso] et Valtteri [Bottas] seraient les options logiques. Je n'ai rien dit de plus que ça. Si vous avez confiance en votre relation, vous ne devez pas jouer à ce genre de jeux, même si c'est du business."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Toto Wolff
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités